News & newsletter
14 novembre 2016

La fondation Veolia présente à la COP22

La 22e Conférence des parties a débuté le 7 novembre à Marrakech. D'ici le 18 novembre, elle accueillera 25 000 participants. Son enjeu : concrétiser les décisions prises il y a un an dans le cadre de l'Accord de Paris. La fondation Veolia et ses partenaires, l'AIMF et l'Ademe, y participent pour lancer officiellement le projet "Femmes et énergie durable".

Signature Refela-Cam
 
PagaBags
En proposant à des femmes burkinabés de réaliser des accessoires de mode avec du plastique recyclé, Initiatives de Développement Stratégique (IDS...

Le samedi 12 novembre à 11h30, les partenaires du Réseau des femmes élues locales du Cameroun (Refela-Cam) se sont réunis à la COP22 pour lancer officiellement une démarche pilote d'énergie durable en Afrique. La cérémonie s’est déroulée en présence de Ségolène Royal, présidente de la COP22, et ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie.

Avec l'Ademe* et l'AIMF**, la fondation Veolia s'engage dans un projet d'électrification renouvelable au Cameroun. Deux villes de l'Ouest du pays hébergeront des programmes de production locale et d'accès à l'énergie durable élaborés par le Refela-Cam et soutenus par la fondation Veolia. Ces projets doivent permettre la mise en place d’un réseau d’éclairage public à partir de l’énergie solaire dans les deux villes et la création d’une petite centrale hydroélectrique à Bangangté.

L’installation de ces infrastructures s’inscrit dans le cadre d’une démarche “réseau”. Les cas pilotes seront partagés avec l’ensemble des communes et des sessions de formation sur le renforcement des services techniques et la maîtrise d’ouvrage communale seront organisées par le Refela-Cam. L’essaimage de ce projet innovant pourrait, à terme, bénéficier à des milliers de Camerounais.

Au cœur de la COP22 et en présence de Ségolène Royal, Thierry Vandevelde, délégué général de la fondation Veolia, a retrouvé Célestine Ketcha Kourtes, maire de Bangangté et présidente du Refela-Cam, Bruno Lechevin, président de l'Ademe, Pierre Baillet, secrétaire général de l'AIMF, et René Emmanuel Sadi, ministre de l'Administration territoriale et de la Décentralisation, à l'occasion de la signature d'une convention multipartite pour lancer le projet.
---
*Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie.
**Association internationale des maires francophones.
 
*
* *