Ressources médias
Ressources médias
20 décembre 2017

La Fondation et le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères renouvellent leur partenariat en matière d’aide humanitaire

Engagée de longue date aux côtés du Centre de crise et de soutien, la fondation Veolia a reconduit son partenariat avec le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères. Signée par le président de la Fondation Antoine Frérot, également pdg de Veolia, et par le ministre Jean-Yves le Drian, cette convention consacre la présence des expertises du secteur privé dans le dispositif français de réponse à l’urgence humanitaire.

La Fondation et le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères renouvellent leur partenariat en matière d’aide humanitaire


Le 19 décembre, le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE) a accueilli les représentants de douze fondations et associations œuvrant dans le secteur de l’aide humanitaire. La fondation Veolia, représentée par son président Antoine Frérot, était présente pour le renouvellement de la convention de partenariat signée en 2014. L’accord, cosigné par Antoine Frérot, également pdg de Veolia, et Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, porte sur les opérations humanitaires menées par le Centre de crise et de soutien du MEAE pour coordonner les interventions de chaque partie.

Pour le Quai d’Orsay, la formalisation de cette relation ancienne avec la fondation Veolia illustre la volonté des autorités publiques de travailler étroitement avec les acteurs privés à travers des projets innovants et ambitieux. L’objectif est d’optimiser les opérations de secours en coordonnant la mobilisation de toutes les expertises disponibles.

Pour la fondation Veolia, la convention consacre une expertise avérée en matière d’intervention humanitaire, aux côtés du Centre de crise et de soutien (CDCS) dans les domaines suivants : accès à l’eau sur les terrains de crise humanitaire, opérations d’assainissement, de dépollution et de reconstruction des réseaux d’eau potable et d’assainissement ; remise en opération des réseaux ou infrastructures d’énergie ; gestion des déchets solides ou liquides, pollutions accidentelles ; décontamination des sols ; lutte contre des maladies liées à l’eau sur des lieux déjà affectés par une crise.

Le matériel et les experts de la Fondation sont d’ailleurs régulièrement mobilisés à l’occasion de catastrophes humanitaires comme à Saint-Martin après le passage de l’ouragan Irma en septembre 2017, à Mossoul en Irak en janvier 2017, en Haïti après l’ouragan Matthew en octobre 2016, ou encore en Equateur en avril 2016 après un tremblement de terre.

 

RESSOURCES: