La santé environnementale comme condition de la santé humaine

Après un programme ciblé sur la protection des démanteleurs de déchets D3E, Médecins du Monde (MDM) entreprend un nouveau programme, cette fois, basé sur une démarche globale pour introduire un certain nombre de bonnes pratiques environnementales dans le quotidien des Manillais. Autant de facteur d’amélioration de leur santé.

« Voilà un projet qui a évolué année après année en amenant MdM à se lancer dans un aspect de la santé qui n'était pas pris en compte car trop complexe : la santé environnementale. C'est un bel exemple de la complémentarité entre la Fondation, qui amène des compétences techniques (qualité de l'air, gestion des déchets, recyclage...) et l'ONG qui assure la structuration communautaire qui permet de se lancer dans un tel projet ! » Thibaut Constant


Partenaire de longue date de la fondation Veolia, Médecins du Monde (MDM) vient en aide aux populations dans le besoin aux quatre coins du monde. Aux Philippines, l’ONG est intervenue à plusieurs reprises : après les passages des typhons Angela en 1995 et Haiyan en 2013, et plus récemment dans le cadre d’un programme de protection des démanteleurs de déchets D3E à Manille soutenu par la fondation Veolia.

Une démarche transversale et globale

Cette expérience pilote, au plus près des populations et de leur vie quotidienne, est devenue le préalable à un nouveau projet, mené conjointement par MDM et la Fondation. Dans le quartier de Barangay 775, bidonville de Manille, les deux partenaires privilégient désormais une approche holistique. L’idée est de sensibiliser la population au fait qu’adopter des comportements écoresponsables a des conséquences directes sur leur santé.
 
Une mission exploratoire a été conduite à l’été 2017 par des volontaires Veoliaforce. MDM avait identifié un quartier pour dresser un état des lieux des problématiques Environnement et santé. Les trois experts mandatés par la fondation Veolia ont mesuré la qualité de l’eau et de l’air, et étudié les solutions de gestion des déchets et d’assainissement au sein des foyers. L’ONG en a tiré plusieurs conclusions et une ambition : prévenir les risques environnementaux pour améliorer la santé de tous.

Sensibiliser une communauté à la santé environnementale, facteur de santé humaine

Pour y parvenir, le projet, une nouvelle fois soutenu par la fondation Veolia, consiste à adopter une perspective globale. Dans un premier temps, il s’agit d’initiatives circonscrites pour gagner la confiance de la population et mener parallèlement une étude sociologique destinée à comprendre les dynamiques sociales qui animent la communauté cible. Parmi les sujets qui seront au cœur des opérations figurent la prévention des feux domestiques et la présence nocive d’eaux stagnantes contaminées qui attirent moustiques, rats et autres animaux porteurs de pathologies contagieuses. MDM s’attaquera donc à la problématique de la réserve d’eau de Barangay 775, à la gestion des déchets et au recours à des énergies alternatives au quotidien, notamment pour cuisiner sans risque.
 
Ce programme de prévention et de réduction des risques sanitaires et environnementaux est un projet de long terme. D’ici deux à trois ans, MDM prévoit que des emplois seront créés autour, par exemple, de la collecte des déchets. Améliorer son environnement pour une meilleure santé, le projet exige du temps et de l’engagement.