De l’eau pour le pays Dogon

Un mini-réseau et cinq bornes-fontaines verront le jour dans la commune rurale de Kendié, au cœur du pays Dogon malien. La création de ces infrastructures s’accompagne du renforcement des capacités organisationnelles et de gestion des Comités d'utilisateurs d'eau potable dans les quartiers.

« C'est un projet utile dans cette région de Mopti que je connais bien pour avoir déjà accompagné, il y a plusieurs années déjà, l’association Solidarité Kendié, pays Dogon. » Isabelle Vulliez


Depuis sa création en 1996, l’Association pour un développement durable au Mali (Aded) assure le suivi et l’évaluation des actions de développement engagées au profit des populations tant urbaines que rurales. Elle dispose d’une équipe pluridisciplinaire d'agents de développement.
 
Avec le soutien de la fondation Veolia, elle développe un projet d’accès à l’eau dans le village de Kentaba Lèye dans la commune rurale de Kendié, en pays Dogon. Le relief y est très accidenté : des villages sont installés sur les flancs de collines ou de falaises, une configuration qui rend la réalisation de points d’eau délicate. Plusieurs solutions ont été tentées, notamment l'installation de pompes à motricité humaine (PMH) dans certains villages par la direction régionale de l’hydraulique et par des ONG intervenants dans la zone. Mais à ce jour, plus de la moitié de la population continue de s'approvisionner à partir des flaques d'eau de ruissellement au bas des falaises.
 
Dans ce contexte, l’Aded prévoit l’installation d’un système d’hydraulique villageoise améliorée (SHVA) dans le village de Kentaba Lèye. Un forage et un mini-réseau alimenteront cinq bornes-fontaines. Parallèlement, l’association mènera un travail d’information et de sensibilisation des villageois sur les conditions d’exploitation. Les Comités d’utilisateurs d’eau potable des quartiers seront renforcés. L’objectif est clair : que les 25 143 habitants de la commune voient leurs conditions de vie s’améliorer.