Une école adaptée aux élèves qu'elle se doit d'accueillir

Enfance Maghreb Avenir construit des sanitaires et une fosse septique pour permettre de scolariser 160 élèves supplémentaires dans l'école El Bguyrine de la périphérie de Casablanca.

« L'association EMA a une relation historique avec l'école El Bguyrine et de fait une bonne connaissance des partenaires engagés sur le terrain (parents d'élèves, professeurs, directeurs). Elle a su s'entourer de soutiens solides aussi bien étatiques (ministère de l'Éducation marocain, gouverneurs des provinces concernées, ministère de l'Écologie français) que privés. M'étant rendue sur quelques uns de ses chantiers, j'ai pu constater les qualités de son intervention, que ce soit au niveau des infrastructures qu'elle construit que de l'éducation à la salubrité qu'elle dispense. Je suis intimement convaincue de la qualité du projet, de son bien-fondé et de sa pérennité. »

Marie-Anaïs Limet-Delmotte

L'association Enfance Maghreb Avenir (EMA) a été créée en 2006 pour redonner pleinement à l'école au Maroc son rôle d'insertion sociale. Depuis sa création, elle est intervenue dans plusieurs dizaines d'écoles et n'a cessé d'élargir son réseau de partenaires, privés et publics. Son action s'effectue en deux temps, depuis la création ou la rénovation d'infrastructures (eau, électricité, sanitaires, salles de classes, terrains de sport) pour offrir un environnement de travail décent jusqu'à l'accompagnement pour pérenniser ses actions et aménagements: activités extrascolaires, ateliers de lecture et distribution de livres, camps de vacances éducatifs, sensibilisation à l'hygiène et à la préservation de l'environnement... Couronnement de l'efficacité de son action, l'association a été nommée aux Trophées du mécénat d'entreprise pour l'environnement et le développement durable et aux Citizen Awards en 2011.
 

Une école adaptée aux élèves qu'elle se doit d'accueillir 9568,raw,ema.jpg

Un manque d'infrastructures pour l'école El Bguyrine...

L'école El Bguyrine est la première école à avoir été soutenue par EMA. Située dans le bidonville de Rahma, à l'extrémité du quartier Oulfa, en périphérie de Casablanca, elle accueille plus de 700 élèves de 7 à 13 ans. EMA y a construit cinq salles de classe, quatre sanitaires, un puits et une pompe à eau.

... particulièrement crucial pour scolariser les petites filles

Une école adaptée aux élèves qu'elle se doit d'accueillir 10028,raw,2012---12HD1617-Enfance-Mag.jpg

L'école est aujourd'hui confrontée à une demande d'inscriptions qui ne cesse d'augmenter : plus de 160 élèves attendent d'intégrer l'établissement. Or, pour satisfaire cette demande, il manque des salles de classe et des sanitaires. Un problème particulièrement crucial au Maroc où cette absence de structures touche principalement les petites filles, que les parents hésitent à scolariser si les conditions d'hygiène ne sont pas satisfaisantes. On assiste même pour ces raisons à des abandons de scolarité dès que certaines atteignent l'âge de la puberté.

Il est donc urgent pour l'association EMA de construire 4 salles de classe (financées par la Fondation de France) ; 12 sanitaires pour les enfants et 2 pour les enseignants ; 1 fosse septique à 4 compartiments et son puits d'épandage (répondant aux critères de l'Organisation mondiale de la santé).

C'est sur ces derniers équipements que la fondation Veolia, dans la droite ligne d'actions déjà réalisées à Tanger et en Moldavie, s'investit, aux côtés de la Fondation de France, et des autres partenaires privés d'EMA.