Une colocation en échange de projets solidaires à Poitiers

L'Association de la Fondation étudiante pour la ville (Afev) propose aux étudiants de l'Université de Poitiers un appartement en colocation avec un loyer modéré en échange de leur engagement dans un projet solidaire dans les quartiers en difficulté.

L'Association de la Fondation étudiante pour la ville (Afev) a été créée en 1992 par trois étudiants pour lutter contre les inégalités dans les quartiers populaires et créer un lien entre deux jeunesses qui ne se rencontrent pas ou peu : les enfants et jeunes en difficulté scolaire ou sociale et les étudiants.

Avec 7 000 étudiants agissant auprès de 7 000 enfants, l'Afev est aujourd'hui le premier réseau national d'intervention d'étudiants solidaires. Elle est présente dans 280 collectivités territoriales et une soixantaine d'établissements universitaires. Depuis 20 ans, l'association a permis à 124 000 enfants et jeunes d'être accompagnés dans leur parcours scolaire grâce à l'intervention de 124 000 bénévoles.

Partager logement et engagement

L'Afev a lancé le projet Kaps (« Koloc' à projets solidaires ») à Grenoble. Il s'est ensuite développé à Toulouse, en région parisienne puis à Poitiers, Rennes, Arras... Il permet de pallier aux difficultés rencontrées par les étudiants pour se loger dans les grandes villes. Son principe est simple : à un projet solidaire correspond un logement en colocation. L'affectation du logement et l'engagement dans le projet solidaire sont indissociables. Les étudiants ne se connaissent pas obligatoirement lors du choix du projet mais doivent avoir une volonté d'engagement dans un même domaine. Ainsi, des étudiants « kapsiens » ont proposé un projet participatif et pédagogique autour de l'environnement qui a pris la forme d'une semaine « éco'logic » d'ateliers sur la consommation alimentaire ou les économies d'énergie destinés aux habitants du quartier.

Le projet est soutenu par le fonds d'expérimentation initié par le Haut Commissariat à la Jeunesse en septembre 2009. Sa mise en œuvre s'accompagne d'un important travail d'évaluation mené avec le laboratoire Lab'Urba (institut d'urbanisme de Créteil).

Réinventer des solidarités locales disparues

Les logements sont proposés dans des quartiers défavorisés de Poitiers (quartiers prioritaires de la politique de la ville des Couronneries et de St Eloi), l'occasion de créer de l'animation et du lien social et de réinventer des solidarités locales parfois disparues. Depuis le lancement du projet à Poitiers, six appartements ont été mis à la disposition de 18 étudiants, l'objectif étant de multiplier les hébergements.