Une arche de Noé aux portes de Paris

Le Conservatoire des Animaux en Voie d'Extinction (Cavex) rénove son refuge, qui abrite plusieurs centaines d'animaux rares et qu'il met gratuitement à la disposition des scientifiques.

Le Conservatoire des Animaux en Voie d'Extinction (Cavex), association sans but lucratif, évolue sous la direction technique et éthique d'un comité scientifique issu du Muséum National d'histoire Naturelle, de l'École Vétérinaire Nationale de Maisons-Alfort et de l'Institut Pasteur. Il bénéficie du soutien de nombreuses institutions : Unesco, Institut de France, ministère de l'Écologie, Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), Commission de la République Française pour l'éducation, la science et la culture, Société Nationale de Protection de la Nature, Muséum National d'Histoire Naturelle (MNHN).

Des espèces rarissimes, pour les générations futures

En 2002, le Docteur Henri Quinque et son épouse ont donné au Cavex, par acte notarié, l'importante collection d'animaux en voie de disparition qu'ils ont constituée pendant 40 ans, mettant gratuitement à disposition les locaux qui les abritent. Il s'agit d'un exceptionnel coffre-fort génétique de 600 animaux rares (singes, perroquets et autres oiseaux), faisant partie, pour plusieurs d'entre eux, de conventions privilégiées avec des nations étrangères. L'association sensibilise, par des expositions et des ateliers itinérants, le public, notamment scolaire, à la défense de l'environnement. Elle sauvegarde et fait se reproduire les espèces menacées pour les réintroduire dans la nature, soutien la recherche scientifique an partenariat avec le MNHN et forme de nombreux stagiaires chaque année. Possédant le plus important groupe mondial de cagous élevés en captivité, le Cavex travaille notamment à la réintroduction de cet oiseau endémique de Nouvelle-Calédonie, classé par l'UICN parmi les 12 oiseaux les plus menacés au monde.

Des locaux adaptés et des outils pédagogiques modernes

Les locaux du conservatoire nécessitent l'installation d'un chauffage adapté aux différentes espèces et le remplacement de nombreux panneaux de volières. De plus, l'activité pédagogique du Cavex ne cessant de croître, avec des projets à la Cité des Sciences de la Villette et au Conseil Général du Val-d'Oise, l'association doit se doter de supports audiovisuels modernes (vidéoprojecteurs, télévision, ordinateur portable...).

Le budget du Cavex n'est pas suffisant pour pallier les investissements nécessaires tout en assurant son fonctionnement, malgré le soutien de nombreux donateurs : Maison de la chasse et de la nature, la direction départementale du travail et de la formation professionnelle, Banque transatlantique, Carrefour... Il a donc sollicité des fondations privées, dont la fondation Veolia, heureuse de s'associer à l'action remarquable des époux Quinque.