Un scanner pour mieux aider les enfants handicapés

Avec un nouvel appareil très sophistiqué, le Centre de Rééducation Fonctionnel de la Fondation Ellen Poidatz se dote des moyens optimaux pour prévenir, soigner et traiter les handicaps psychomoteurs qui affectent les enfants et les adolescents.

« Une chaleur, des mains tendues qui gomment les différences. »

Clothilde Bottino

À Saint-Fargeau, (à une quarantaine de kilomètres au sud de Paris), le Centre de Rééducation Fonctionnelle (CRF) de la Fondation Ellen Poidatz a été le premier établissement à accueillir, dès 1919, des enfants et des adolescents en situation de handicap. D'une capacité de 60 lits en hospitalisation complète et de 5 places supplémentaires en hospitalisation de jour, ce centre apporte soins, rééducation psycho-motrice et dispense un enseignement adapté à des jeunes patients âgés de 18 mois à 20 ans.

Depuis bientôt 90 ans, il les reçoit lors de séjours courts (pour les cas de handicaps moteur temporaires) ou parfois très longs. Ils sont suivis par une équipe très étoffée de professionnels de la santé et du handicap : médecins, infirmières, aides-soignantes, kinésithérapeutes, ergothérapeutes, orthophonistes, psychomotriciens, etc. En outre, ils bénéficient d'un enseignement scolaire en liaison avec leurs capacités, afin de garantir au maximum leur future autonomie grâce à une insertion professionnelle.

Peaufiner le diagnostic

Pour améliorer encore la prise en charge des enfants atteints d'IMC (infirmités motrices cérébrales), de troubles orthopédiques ou de maladies neuromusculaires, le CRF de Saint-Fargeau s'est tourné vers la fondation Veolia afin de l'aider à faire l'acquisition d'un "Vicon MX". Cet appareil très sophistiqué, doté de huit caméras, va permettre d'analyser de façon très fine les pathologies des petits malades. En décomposant leurs mouvements, il aidera les équipes soignantes tout au long de la prise en charge de leurs patients : depuis les traitements de prévention, jusqu'aux bilans pré-opératoires en passant bien évidemment par la mise au point et la surveillance de l'adéquation des appareillages orthopédiques. Une acquisition d'autant plus importante que le service d'analyse du mouvement du CRF Ellen Poidatz est actuellement le seul dans toute l'Ile-de-France pour ce qui concerne la pédiatrie.