Un réseau de mise en lien entre élèves et entreprises

L'inégalité des chances débute souvent dès la troisième pour les collégiens et lycéens issus de milieux défavorisés.

« Permettre à des collégiens de quartiers sensibles de vivre leur stage en entreprise comme une étape constructive pour leur orientation professionnelle mais également pour leur scolarité est un projet original et extrêmement opérationnel ! »

Marie-Thérèse Suart Fioravante

Créée par des étudiants de Sciences Po Paris, l'association Un stage, et après ? accompagne les collégiens et lycéens des quartiers sensibles de la région parisienne dans leurs démarches de recherche de stage, et tout au long de l'année scolaire, pour les familiariser avec le monde de l'entreprise. Ces jeunes n'ont pas ou peu de connaissance du monde de l'entreprise et n'ont souvent accès qu'à un choix restreint d'offres de stage. Le stage étant un premier pas vers la vie professionnelle, l'association souhaite créer un réseau de mise en lien entre élèves et entreprises.

Un stage, et après ? se base sur le « stage de découverte » que doivent effectuer les élèves de troisième en entreprise pour élargir les choix et leur donner l'opportunité de découvrir aussi bien des grands groupes et de grandes institutions que des PME dynamiques, après un travail préparatoire permettant aux collégiens de faire un choix éclairé. Une fois le stage effectué, il leur sera plus facile de s'orienter vers un métier et de développer leur réseau professionnel.

Ce projet a favorisé la diversité au sein des entreprises en permettant l'intégration des élèves issus de quartiers sensibles, a priori éloignés de cet univers.

Accéder au même type de stages que les élèves d'origine sociale plus aisée

Dans un premier temps l'association se fixe un double objectif : rencontrer les entreprises afin que celles-ci acceptent de publier leurs offres de stage et de recruter des élèves issus de ces quartiers et, parallèlement, obtenir l'appui du Ministère de l'Éducation nationale pour soutenir ces actions qui contribuent à promouvoir l'égalité des chances.

La création d'un site Internet dédié où les élèves pourront trouver répertoriées les offres de stage, des fiches de métiers, des conseils pour la rédaction d'une lettre de motivation, d'un C.V. et du rapport de stage, permettra d'établir un réseau efficace de mise en lien des collégiens et lycéens des quartiers sensibles de la région parisienne. En complément indispensable, l'association organise également des actions de sensibilisation : conférences et forums sur les entreprises, ateliers de formation et propose des entretiens de suivi avec les élèves.

L'appui des partenaires institutionnels (ministère de l'Éducation nationale, associations locales - dont Zy'Vza, à Nanterre) et celui de nombreuses entreprises partenaires permettent de donner à ce projet l'ambition de devenir à terme une politique publique.

La marraine de Un stage, et après ? directeur des relations institutionnelles de Veolia, est très impliquée dans l'accompagnement et le suivi du projet auquel elle apporte ses compétences et ses relations.

Le jury du « Prix de la solidarité étudiante » 2010 a récompensé cette association, permettant ainsi de financer la mise en place du site Internet.

En 2011, déjà plus de 30 entreprises ont rejoint le réseau

Depuis la remise du prix en juin 2010, l'association a créé de nouveaux partenariats avec les entreprises pour proposer des stages diversifiés aux étudiants. Un parcours de découverte a également été mis en place afin que les élèves puissent avoir une idée de l'ensemble des métiers existants au sein des structures d'accueil. Aujourd'hui, ce sont près de 30 entreprises qui font partis du réseau.

Le groupe Veolia a accueilli des stagiaires et le Campus Veolia a organisé une journée de découverte des métiers en mars 2011 pour une trentaine de jeunes.

Quant à l'extension du programme, le Ministère de l'Education Nationale a sensibilisé les rectorats à la mise en place d'une telle démarche dans leur Académie. L'association Un stage, et après ? a par ailleurs été auditionnée par la délégation de la prospective du Sénat qui lui a consacré une page dans son rapport sur l'avenir des collèges, publié en 2011.


AUTRE PROJET SOUTENU

Un stage et après : Créer une plateforme collaborative pour optimiser coordination et communication d'une association francilienne à destination des collégiens de 3ème
Domaine : Social et emploi
Pays : France
Dotation : 05/06/2012
En savoir plus sur ce projet