Un pas de plus pour la scolarisation des enfants des tribus de l'Andhar Pradesh

Depuis plus de trente ans, l'association Inde Espoir envoie chaque année une centaine d'étudiants issus de nombreuses écoles et universités(*) dans des villages ou des bidonvilles pour y réaliser des constructions utiles aux populations les plus pauvres. L'objectif de la mission 2013 est de construire un pensionnat pour petites filles d'origine tribale à Krishnadevipeta (Andhra Pradesh).

« Relever un défi de cette nature permettra de fournir aux élèves indiens un exemple remarquable de courage. Je pense que cette aventure procurera des moments de bonheur dont les sourires des enfants à la fin du projet seront les meilleures récompenses. »

Inès Abbas

Née en 1981, l'association Inde Espoir a pour objet de faire connaître et de soutenir l'action des jésuites indiens, notamment dans le domaine du développement économique et social et de l'éducation de populations indiennes défavorisées. Pour ce faire, elle collecte les fonds nécessaires au financement des projets de développement conçus et dirigés par les jésuites indiens ; elle organise les voyages en Inde d'étudiants français et désirant participer sur place aux actions et chantiers de développement.

Affronter, en direct, la réalité du sous-développement et...

Pour les étudiants volontaires, il ne s'agit pas seulement de collecter des fonds, mais d'affronter, en direct, la réalité du sous-développement et de l'inégalité sociale générée par le système des castes, en travaillant comme simple manœuvre sur le chantier que leur groupe finance, et ce sous la direction de maçons indiens. Leur présence dans le village d'une durée de 4 semaines leur permet aussi de nouer, généralement grâce aux enfants, des liens avec des familles que leur caste met au ban de la société. Ils confortent ainsi l'action des partenaires indiens d'Inde Espoir qui travaillent à rendre leur dignité à ces populations.

... promouvoir l'éducation pour tous

Dans le cadre de ses missions, Inde Espoir se rapproche d'une ONG indienne Loyola Integrated Tribal Development Society (LITDS) dont l'une des priorités est de promouvoir l'éducation auprès des populations tribales de l'Andhar Pradesh. C'est ainsi qu'en 2011, les étudiants se rendent à Krishnadevipeta pour construire une école afin que les enfants issus des tribus puissent accéder à une éducation de qualité. Néanmoins, très vite, l'association réalise que seuls 20 % des élèves sont originaires des tribus alors que ces dernières représentent près de 60 % de la population. L'obstacle principal vient de la distance à parcourir quotidiennement par les enfants pour se rendre à l'école. Le projet 2013 consiste à construire un premier étage pour permettre à 100 petites filles âgées de 6 à 12 ans de ne pas parcourir chaque jour un trajet long et souvent dangereux. LITDS prend quant à elle en charge le quotidien des petites filles.

Inde Espoir espère que la réussite des jeunes pensionnaires incitera les autres familles tribales à scolariser leurs enfants.

3e Prix de la Solidarité Etudiante 2013 pour ce projet qui combine les compétences d'étudiants issus de neuf écoles et universités différentes.

(*) Polytechnique, Université Paris Diderot-Paris VII, Faculté de médecine Paris Descartes, Université Panthéon Assas Paris II, Sciences Po Paris - Prépa Lycée Stanislas, Université d'Exeter, Université Paris Ouest Nanterre La Défense et UTC Compiègne