Un centre d'accueil de jour à Montreuil pour les mineurs étrangers, isolés

Isolés ou en bandes, mendiant, logeant pour la plupart dans des conditions difficiles, des jeunes arrivant principalement de Roumanie s'installent en région parisienne. Ils sont souvent en grand danger. L'association Hors la rue essaie de les intégrer dans un mode de vie plus sécurisé, en conformité avec les aspirations de leur âge.

« On a le sentiment que l'on est parvenu à faire quelque chose pour que le destin de ces enfants change un peu. »

Anca Strachinaru

En Ile-de-France, beaucoup d'entre nous ont pris l'habitude, impuissants, de côtoyer ces très jeunes adolescents, parfois encore des enfants, qui mendient près des commerces, dorment et mangent dans les couloirs du métro ou sous les porches des immeubles. Venant majoritairement de pays ayant intégré récemment l'Union Européenne (Bulgarie, Roumanie), on ne sait jamais très bien s'ils sont totalement isolés ou s'ils peuvent encore compter sur des parents proches. Mais de toutes façons, on comprend qu'ils vivent des situations difficiles, voire dangereuses.

L'association Hors la rue, s'investit auprès d'eux depuis 1996, à partir d'un centre d'accueil situé dans le XIIIème arrondissement de Paris. Elle repère les mineurs là où ils se trouvent et tente par de multiples actions d'établir avec eux une relation de confiance pour les protéger et les ramener vers des activités en rapport avec leur âge.
Elle travaille en partenariat avec le tribunal pour Enfants, le Service Éducatif auprès du tribunal, l'Aide sociale à l'Enfance et la Brigade des Mineurs.

Aider les jeunes à se construire une vie... comme tous ceux de leur âge

En 2007, Hors la rue a ainsi pu suivre 123 mineurs. En 2008 : 152.
Elle note actuellement une augmentation constante des jeunes ayant besoin de ses services. L'association projette donc d'ouvrir un centre d'accueil de jour plus grand, à Montreuil, en Seine-Saint-Denis, afin de répondre à cette demande en croissance.
Les jeunes pourront y suivre des cours de français, bénéficier d'une évaluation de leur état de santé et être accompagnés vers des consultations médicales, prendre un repas chaud et participer aux différentes activités de loisirs. Et surtout, ils bénéficieront de l'attention d'éducateurs spécialisés qui tenteront de les orienter vers un projet éducatif, de les aider si possible à renouer avec leurs familles et, pour résumer, de tout mettre en œuvre pour les sortir du "système" de la rue.

Devant l'urgence de ces trajectoires de vies déjà bien difficiles, la fondation Veolia a choisi d'aider Hors la rue à aménager et équiper le nouveau centre d'accueil de Montreuil. Une salle d'attente sera créée pour les familles, un coin bibliothèque permettra de s'installer au calme et un espace informatique sera destiné à l'insertion professionnelle pour les plus âgés. Ce nouveau lieu permettra en outre à Hors la rue de créer deux postes d'éducateurs supplémentaires.