Scirena, un système innovant pour suivre en continu le repeuplement de la faune sous-marine

L'association spécialiste de vidéos sous-marines, Oceanica Prod, s'est associée avec la startup Kalysée pour créer un système de reconnaissance et de comptages des espèces sous-marines, "Scirena" : cette innovation est majeure pour suivre le peuplement sous-marin. Testée au Cap Sicié, Scirena permettra de suivre l'impact des récifs artificiels de "Remora".


 

Experte dans la prise de vues sous-marine - mais aussi terrestre, aérienne, souterraine ou encore polaire -l'association Oceanica Prod est basée dans le sud de la France. Elle s'est associée avec une start-up marseillaise spécialisée dans l'analyse, l'enrichissement et l'indexation des contenus audiovisuels, Kalysée. Leur idée est de créer un système de captation, de comptage et de reconnaissance des espèces sous-marines, incluant de surcroît le traitement de données. Sous le nom de Scirena, ce système permet de crédibiliser un protocole de suivi scientifique des espèces. Les techniques employées vont améliorer la prise de vues sous-marines sans perturbation humaine d'une part et d'autre part optimiser le temps de traitement des données (1 heure de vidéo - au lieu des 10 minutes actuelles -pour 1 heure de traitement) en automatisant leur analyse grâce à la création d'un logiciel de reconnaissance d'espèces sous-marines numérique et automatique.

Article Remora Var Matin
PDF - 622.37 Ko
La vie marine peut-elle renaître au large du cap Sicié ? Retrouvez cet article de Var Matin du 29 février 2016.

Or la fondation Veolia s'est engagée depuis 2013 avec l'Agence de l'eau Rhône-Méditerranée-Corse pour revitaliser le milieu marin dans la baie de Toulon à travers le projet Remora. Ce projet doit en effet favoriser le retour de la faune dans une zone marine polluée par plusieurs années de rejets non traités de l'agglomération toulonnaise(*). Les structures filiformes originales des récifs artificiels Remora accélèrent la fixation de la microfaune, de la microflore et des post-larves, et apportent ainsi des nutriments aux poissons comme au fond marin. C'est pourquoi la fondation, comme son partenaire l'agence de l'Eau RMC, ont décidé de soutenir Scirena. Ce dispositif de comptage des poissons, va permettre de suivre le repeuplement sur un récif Remora à la sortie de la station d'épuration Amphitria, et sur un autre récif identique mais à l'écart des rejets de cette station.

Ainsi, ce test grandeur nature de Scirena permettra d'avoir des résultats scientifiques validant l'impact de structures Remora. Quant à l'équipe d'Oceanica Prod et de Kalysée, elle sera en mesure de proposer à la communauté scientifique et aux experts de l'eau un dispositif innovant d'analyse du peuplement marin. Un véritable outil au service de la biodiversité sous-marine.

(*) Conçue, construite et exploitée depuis 1997 par Veolia Eau, la station Amphitria a stoppé la pollution due aux rejets anthropiques, grâce à un traitement physico-chimique et une filtration biologique efficaces.
 

*
* *

La chaîne YouTube d'Oceanica Prod :