Les fiches de lecture des livres du Prix de l'environnement 2016

Le Climat qui cache la forêt - Comment la question climatique occulte les problèmes d'environnement

Auteur : Guillaume Sainteny
Editeur : Rue de l'Echiquier
Prix : 18 €

La priorité accordée aujourd’hui au climat par les États, les ONG, les médias, est-elle justifiée ? Sa place dans les politiques environnementales n’est-elle pas excessive ? Soulever cette simple question paraît, en soi, iconoclaste, dégage un parfum de scandale et s’apparente à une démarche politiquement incorrecte, tant il semble communément admis que «la lutte contre le réchauffement climatique » constitue la mère de toutes les batailles environnementales. Il ne s’agit pas ici de nier la réalité du changement climatique, ni son importance.

Toutefois, cette question a pris, depuis les années 1990, une importance telle qu’elle en vient non seulement à dominer les politiques environnementales, mais aussi à les escamoter voire à leur nuire. Or, si le changement climatique constitue incontestablement un enjeu environnemental majeur, il n’apparaît pas plus important que la pollution de l’air, la pollution de l’eau, l’érosion de la biodiversité ou encore la dégradation des sols. Guillaume Sainteny le démontre en comparant, par exemple, le nombre de décès prématurés dus à ces phénomènes, leurs coûts économiques ou encore la hiérarchie des constats et recommandations des grandes organisations internationales.

A propos de l’auteur

Guillaume Sainteny enseigne le développement durable à AgroParisTech, après l’avoir enseigné à Sciences Po et à Polytechnique. Il a exercé plusieurs postes de responsabilité au ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et des Transports, dont celle de Directeur des études économiques et de l’évaluation environnementale. Il a publié de nombreux travaux sur l’environnement et le développement durable dont Plaidoyer pour l’écofiscalité (Buchet-Chastel, 2012), Développement durable. Aspects stratégiques et opérationnels (Francis Lefebvre, 2010, codir.) et L’Introuvable Écologisme français ? (PUF, 2000).



 

Résilience écologique Loos-en-Gohelle, ville "durable"

Auteur : Philippe Gagnebet
Editeur : Editions Ateliers Henry Dougier
Prix : 12 €

Comment transformer et faire revivre un territoire dévasté par la disparition d’une quasi mono-industrie, celle des mines et de l’extraction du charbon dans le bassin du Pas-de- Calais au sud de Lille entre Lens et Valenciennes, et y développer un nouveau modèle économique, écologique et social estampillé du sceau de “Troisième révolution industrielle”? C’est le pari audacieux, unique en France et réussi, du maire écologiste d’une petite commune de 7000 habitants, Loos-en- Gohelle, nichée au pied des anciens terrils. Cet “écolo” au pays des “Gueules noires”, Jean-François Caron, mène depuis 15 ans le combat pour une “résilience écologique” et a fait de sa commune l’emblème réalisé de la ville de demain : autonomie énergétique, écrin vert, démocratie présentative plutôt que participative, réseaux “intelligents”, logements sociaux écoconstruits, laboratoire scientifique et citoyen. A tel point que l’économiste, sociologue et essayiste américain Jérémy Rifkin, chantre de cette troisième révolution industrielle, a fait de Jean-François Caron son principal appui en France afin de développer ces concepts à plus grande échelle.
 
A travers des rencontres, récits, interviews et témoignages de personnalités politiques, chercheurs, chefs d’entreprises ou citoyens ayant travaillé avec Jean-François Caron, ce livre raconte les chemins des convictions, des méthodes de travail et des modes opératoires qui mènent à la ville de demain. Aujourd’hui en Fance, au moment du grand rendez-vous de fin d’année à Paris pour la COP 21, carrefour mondial pour l’avenir climatique de la planète.
A propos de l’auteur
Philippe Gagnebet est journaliste et formateur.
Responsable de la rédaction de la revue et du site Friture Mag, il collabore également au journal Le Monde. Il est l’auteur de « Les 16-25 ans et la vie active : le rôle des missions locales » (Ed Autrement, 2006) et a également participé à plusieurs ouvrages collectifs sur l’écologie et l’environnement.


 

Hippolyte ou les orages de l'histoire

Auteur : Frédéric Surville
Editeur : Editions du Cherche Midi
Prix : 18,50 €

Le climat joua-t- il un rôle dans la Révolution française ?

Hippolyte, un tout jeune orphelin, est initié dès 1783 à une science nouvelle, la météorologie. Suivant les travaux de son protecteur qui relève les désordres climatiques, il constate leurs répercussions économiques et sociales, telle cette pénurie de grains à l’origine d’une augmentation du prix du pain culminant le 14 juillet 1789…

De Londres à La Rochelle en passant par Paris, de l’éruption du volcan islandais Laki en 1783 à l’hiver rigoureux de 1789, sans oublier l’orage de grêle de 1788, Hippolyte va côtoyer des personnalités comme Choderlos de Laclos, Jacques Brissot, la comtesse de Genlis ou encore Parker-Forth, un agent d’influence anglais sulfureux, le tout sur fond d’intrigues menées par la faction d’Orléans.

Un roman historique passionnant et documenté.
A propos de l’auteur
Frédéric Surville, médecin à La Rochelle, habite la demeure d’un négociant en grains et eaux-de-vie de la maison Martell, Jacob Lambertz, dont il a publié en 2010 le journal météorologique avec Emmanuel Garnier, spécialiste de l’histoire du climat. Hippolyte ou Les Orages de l’histoire, écrit en collaboration avec André Gailing, ancien maire de Coulommiers et agrégé d’histoire et Ariel Marinie, écrivain, journaliste et traductrice, est son premier roman.


 

Empreinte du vivant, l'ADN de l'environnement

Auteurs : Dominique Joly, Denis Faure, Sylvie Salamitou
Editeur : Editions du Cherche Midi
Prix : 24,90 €

Une fenêtre ouverte sur un monde de connaissances novatrices dans le domaine de la biodiversité et de l’environnement.

Une enquête sans précédent a débuté ! Les chercheurs en génomique environnementale sondent le sol, l’eau et même l’atmosphère à la recherche de matériel génétique susceptible de leur livrer des informations inédites sur les organismes vivants et sur ceux qui vivaient il y a des milliers d’années. Grâce aux nouvelles technologies de séquençage et d’analyse de l’ADN à très haut débit, il est maintenant possible de décoder le vivant dans tous les environnements, de découvrir des facettes encore méconnues de son histoire et de lever le voile sur le monde des micro-organismes. L’empreinte du vivant se révèle sous un nouveau jour... pour décrire et comprendre la vie des écosystèmes.

Ce livre nous invite ainsi à découvrir le champ scientifique passionnant et en plein essor de la génomique environnementale. Des spécialistes de toutes les disciplines issus des laboratoires du CNRS et de leurs partenaires dressent un panorama des travaux en cours et tracent les voies prospectives de recherches pour les années à venir. Cet ouvrage propose un voyage inédit au cœur de cette nouvelle discipline qui révolutionne nos connaissances et ouvre un pan de recherches impensables il y a encore quelques années.
A propos des auteurs
Dominique Joly : chercheur au CNRS à Gif-sur-Yvette.

Denis Faure : chercheur à l'Institut de biologie intégrative de la cellule au CNRS (Gif-sur-Yvette).

Sylvie Salamitou : chercheuse au CNRS à Gif-sur-Yvette.


 

Du souffle dans les mots

Auteurs : Collectif d'auteurs
Editeur : Editions Artaud Flammarion
Prix : 15,50 €

« Face à la menace, maintenant si précise, du changement climatique, face à l'espoir aussi que représente la mobilisation mondiale sur ce sujet, que peut la littérature ? Que peuvent les mots face aux désastres annoncés ?

Que peut encore le langage dans ce monde de l'image, de l'immédiateté, dans l'urgence où nous sommes ? »

À la veille de la 21e Conférence des Nations unies sur les changements climatiques, qui se tient à Paris en décembre 2015, la Maison des écrivains et de la littérature (Mel), association dont la vocation est de fédérer les écrivains, de les représenter et, grâce à eux, de promouvoir la littérature, a décidé de « monter au front sereinement », parce qu'elle est convaincue que « la littérature peut et doit faire quelque chose. » La Mel a demandé à trente-et-un écrivains associés en un « Parlement sensible des auteurs » de prendre la parole et d'écrire sur la crise climatique et écologique à laquelle nous sommes tous confrontés.

 
 

Le droit animalier

Auteurs : Jean-Pierre Marguénaud, Florence Burgat et Jacques Leroy
Editeur : Editions PUF
Prix : 25 €

 
Faut-il faire du droit animalier une discipline à part entière ? Ce qui pourrait être considéré comme un pan du droit environnemental est sur le point aujourd’hui de voler de ses propres ailes, poussé par des sociétés de plus en plus enclines à considérer les animaux dignes de justice.

Retracer l’histoire de ce droit animalier, qui régit l’encadrement des animaux tant pour s’en prémunir que pour les protéger, c’est glisser de l’anthropocentrisme à l’urgence contemporaine de la préservation de la biodiversité, de l’« animal-machine » de Descartes aux « êtres vivants doués de sensibilité » de la loi française du 16 février 2015. Cette prise en compte croissante dans la sphère juridique d’un «droit des animaux» théorique implique aujourd’hui la nécessité de repenser un rapport des hommes aux animaux non plus fondé sur l’hostilité et la méfiance, mais sur la prévention et la protection des uns et des autres.

Devant la révolution que la soudaine mise en lumière du droit animalier a instaurée ces dernières années, cet ouvrage fait le point sur l’état de ce nouveau droit à travers les sources et les décisions de justice et plaide pour la reconnaissance d’une discipline qui affecte déjà tous les autres pans du droit.
A propos des auteurs
Jean-Pierre Marguénaud, professeur agrégé de droit privé et de sciences criminelles à l’université de Limoges, est chercheur à l’Institut de droit européen des droits de l’homme de l’université de Montpellier et dirige la Revue semestrielle de droit animalier.

Florence Burgat est directeur de recherche en philosophie à l’Institut national de la recherche agronomique, membre des Archives Husserl de Paris (ENS-CNRS).

Jacques Leroy, professeur agrégé de droit privé et de sciences criminelles à l’université d’Orléans, est doyen honoraire de la faculté de droit, d’économie et de gestion et directeur du centre de recherche juridique Pothier de l’Université d’Orléans.


 

Faut-il avoir peur des nanos ?

Auteur : Francelyne Marano
Editeur : Les Editions Buchet Chastel
Prix : 12 €

 
Cosmétiques, emballages, produits alimentaires, médicaments, textiles, jouets…, les nanoparticules ont aujourd’hui envahi notre quotidien. En France, plus de 400 000 tonnes ont ainsi été utilisées en 2013. Tous les domaines sont désormais concernés, car ces toutes petites particules possèdent des propriétés physico-chimiques spécifiques particulièrement intéressantes que n’ont pas les particules plus grosses : elles permettent de créer des vitres « autonettoyantes », du béton « antisalissure », des revêtements bactéricides, des matériaux ultrarésistants ou ultralégers
 
Pourtant, si leurs bénéfices sont clairs, de plus en plus de scientifiques et d’associations soupçonnent aujourd’hui les nanoparticules d’être dangereuses pour la santé et pour l’environnement. Alors toutes leurs applications sont-elles vraiment utiles ? Doit-on réellement s’en méfier ? Le principe de précaution comme le bon sens recommanderaient donc, en attendant d’en savoir davantage, de ne plus mettre sur le marché des produits de consommation non testés et, a minima, de les limiter aux produits véritablement indispensables.
A propos de l’auteur
Francelyne Marano est professeur de biologie cellulaire et de toxicologie à l’université Paris 7. Elle co-pilote le Haut Conseil de Santé publique dédié aux risques liés à l’environnement. Elle participe activement aux différents Plans Nationaux Santé Environnement (PNSE).
Elle est spécialisée dans le domaine des effets des nanomatériaux sur la santé, thématique sur laquelle elle a conduit 5 programmes de recherche dont deux programmes européens depuis 2005.

Son expertise dans le domaine de la qualité de l’air l’a conduite à prendre part à plusieurs travaux pour le ministère de l’Environnement et le Grenelle de l’environnement.
Ses travaux sur les mécanismes de toxicité respiratoire des polluants de l’environnement atmosphérique, en particulier les particules Diesel et les particules atmosphériques, lui ont valu en 1999 le Prix Environnement-Santé du ministère de l’Environnement.

 

Miscellanées des plantes
Tout sur les plantes et un peu plus encore

Auteur : Anne France Dautheville
Préface : Jean-Marie Pelt
Editeur : Editeur Les Editions Buchet Chastel
Prix : 15 €

Une promenade dans l’univers des fleurs, des feuilles et des branches, pour rire, pour apprendre, pour rêver…
 
Vous découvrirez qu’un iris peut effrayer un bison et comment un petit trèfle enterre sa graine. Vous vous émerveillerez devant la résurrection du melon canadien et vous apprendrez que certaines fleurs sont capables de changer de couleur pour attirer leur pollinisateur.
 
Cet ouvrage réunit plus de deux cents chroniques, anecdotes amusantes ou légendes sur le monde extraordinaire et fascinant des plantes. Sérieuses ou ludiques, scientifiques ou pratiques, utiles ou futiles mais toujours poétiques, ces histoires étonnantes invitent au voyage et se picorent au gré des envies.
  • Un lotus qui a inventé le chauffage individuel ;
  • Des plantes qui discutent en émettant des clics sous la terre comme les dauphins dans la mer ;
  • Des graines de persil qui mettent 40 jours à germer parce qu’elles font neuf fois l’aller-retour entre la demeure du diable et le potager ;
  • Des fleurs qui donnent l’heure ;
  • Un arbre qui recueille les gouttelettes du brouillard.
A propos de l’auteur
Anne-France Dautheville a découvert le monde végétal en faisant son jardin. Pour le comprendre, elle a lu des centaines, des milliers de pages, entre botanique et mythologie, articles scientifiques et récits de voyage, sans ordre ni méthode, avec gourmandise. Et elle le raconte comme une belle histoire, car, toujours, c’est le cas.


 

Philosophie de la biodiversité

Auteur : Virginie Marie
Préface : Gilles Bœuf
Editeur : Les Editions Buchet Chastel
Prix : 19 €

 
La vie sur Terre est aujourd’hui entrée dans une sixième extinction de masse.
 
Si la crise contemporaine de la biodiversité soulève de nombreux défis scientifiques et techniques, ceux-ci ne doivent pas masquer des enjeux plus fondamentaux quant à la place des humains dans la nature et leurs responsabilités à son endroit. Car les réponses des écologues, des ingénieurs et des économistes ne servent à rien si nous n’avons pas au préalable posé les bonnes questions. Loin du catastrophisme ou du fatalisme, l’approche philosophique ouvre un horizon stimulant : l’opportunité de repenser les valeurs de la nature et le sens du bien commun ; la possibilité de développer des rapports plus harmonieux entre individus, entre cultures et avec le reste du vivant.
 
Cette nouvelle édition intègre certains développements récents de la conservation de la nature : la montée en puissance de l’approche par services écosystémiques des évaluations monétaires et d’outils de conservation inspirés des logiques de marché ; autant de phénomènes qui justifient la réaffirmation de la pluralité des valeurs de la nature et du besoin de les mettre en dialogue.
A propos de l’auteur
Virginie Marie est une philosophe de l’environnement, chargée de recherche CNRS au Centre d’écologie fonctionnelle et évolutive de Montpellier. Elle poursuit un travail original, dans une démarche de philosophe de terrain, résolument ancrée dans le monde réel.

 
 

Les Diplomates
Cohabiter avec les loups sur une autre carte du vivant

Auteur : Baptiste Morizot
Editeur : Editions Wildproject
Prix : 22 €

 
Il s'agit avant tout d'un problème géopolitique : réagir au retour spontané du loup en France et à sa dispersion dans une campagne que la déprise rurale rend presque à son passé de « Gaule chevelue ». Le retour du loup interroge notre capacité à coexister avec la biodiversité qui nous fonde – à inventer de nouvelles formes de diplomatie.
Notre sens de la propriété et des frontières relève d'un « sens du territoire » que nous avons en commun avec d'autres animaux. Et notre savoir-faire diplomatique s'enracine dans une compétence animale inscrite au plus profond de notre histoire évolutive.
 
Guidé par Charles Darwin, Konrad Lorenz, Aldo Leopold… et de nombreux autres « diplomates », Baptiste Morizot propose ici un essai de philosophie animale.
Comme un incendie de prairie, ce livre traverse et féconde les grands sujets de la philosophie de l'écologie, de l'éthologie, jusqu'à l'éthique. Il esquisse un monde où nous vivrons « en bonne intelligence avec ce qui, en nous et hors de nous, ne veut pas être domestiqué ».
A propos de l’auteur
Baptiste Morizot mène un travail singulier en philosophie du vivant, nourri des sciences et de sa pratique du pistage de loups. Agrégé et docteur en philosophie, il est maître de conférences à Aix-Marseille Université.


 

Les écosystèmes marins dans la régulation du climat

Auteurs : Collectif d'auteurs
Editeur : Editions Fonds français pour l’environnement mondial

 
Si nous concevons depuis longtemps que l’océan joue un rôle fondamental dans la régulation de notre climat, notre connaissance de cette relation intrinsèque est en revanche très récente et doit encore être complétée et partagée. En plus d’un hymne à la biodiversité marine, cet ouvrage a pour objectif d’aider les décideurs à mieux comprendre le rôle de la planète bleue dans le climat et l’importance de sa prise en considération dans chacune des décisions politiques de ce XXIe siècle.
Cet ouvrage, réalisé en partenariat avec Tara Expéditions, traite du rôle des écosystèmes marins et côtiers, dont l’importance dans la régulation du climat est souvent sous-estimée et mal comprise. Ces écosystèmes jouent aussi un rôle dans l’atténuation des impacts des dérèglements climatiques : amortissement de la houle et des vagues, lutte contre l’érosion, atténuation de l’impact des tsunamis. Le plancton dans toute sa diversité, les herbiers en Méditerranée, les mangroves dans les régions tropicales, les récifs et les macro-algues sont à l’honneur.
 
Au travers de témoignages de chercheurs français, l'éditeur a voulu faire partager son émerveillement face aux capacités de régulation de ces écosystèmes, la complexité de leurs interactions et leur biodiversité, qui contribuent à renforcer la stabilité et la résilience de notre planète. Il a également souhaité partager ses questionnements face aux changements déjà amorcés : rejet de gaz à effet de serre, augmentation de la température, augmentation du CO2 dans l’atmosphère, etc


 

Le crépuscule Fossile

Auteur : Geneviève Férone-Creuzet
Editeur : Editions Stock
Prix : 19 €

 
De quoi fossile est-il le nom ? D’une source d’énergie, d’une civilisation, d’un modèle économique, d’un système de valeurs ?
Parmi les énergies fossiles, le pétrole a été le maître de tous les arbitrages géopolitiques, économiques et financiers, au point de créer une nouvelle civilisation : la civilisation fossile, dominée par une nouvelle race de seigneurs. Cette civilisation est entrée dans un crépuscule, un long crépuscule - flamboyant dans lequel ces élites, relayées par des lobbys in-fluents, confites dans leur toute puissance, tentent encore de ranimer la flamme d’une croissance éternelle. Quel paradoxe : eux qui ont tant contribué à l’accélération de l’histoire humaine, prenant des risques inconsidérés, sont aujourd’hui à la tête des forces conservatrices uniquement focalisées sur la préservation de leur rente. Comment dès lors lutter contre ces forces adverses et faire émerger une conception nouvelle du bien commun ? Un nouveau modèle de civilisation postfossile ?
A propos de l’auteur
Geneviève Férone-Creuzet a créé ARESE en 1997, la première agence de notation sociale et environnementale sur les entreprises cotées. Directrice du développement durable chez Veolia jusqu’en 2012, elle fonde Casabee, et est associée du cabinet Prophil. Elle a notamment écrit 2030 : Le krach écologique (Grasset, 2008) et Bienvenue en transhumanie, avec Jean-Didier Vincent (Grasset, 2011).

 

Escales au bout du monde

Auteurs : Stéphanie Légeron et Bruno Marie
Préface : Nicolas Hulot
Editeur : Editions Insulae
Prix : 45 €

 
448 pages, plus de 1 200 photographies, 65 portraits et témoignages, un récit de voyage comme fil conducteur, des textes d’histoire, des fiches sur la faune et la flore...
 
Préfacé par Nicolas Hulot, Escales au bout du monde est le premier beau livre présentant l’ensemble des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF).
 
Aux antipodes des sentiers battus, les TAAF appartiennent à un monde caché, aux derniers sanctuaires quasi originels de la planète. Elles se composent d’îles et archipels disséminés dans l’océan Indien – îles Éparses, archipels de Crozet, de Kerguelen, îles Saint-Paul et Amsterdam – et de la Terre Adélie, sur le continent antarctique.
 
Dans cet ouvrage inédit, fruit de deux ans de préparation et six mois de reportages, nous vous emmenons à la découverte de l’outre-mer le plus sauvage de France où, en l’absence de population sédentaire, notre pays assure une présence logistique, scientifique ou militaire permanente.
 
 

Mon petit écologuide de A à Z

Auteur : Nicolas Hulot
Editeur : Editions Cherche Midi
Prix : 14 €

 
Un abécédaire pour tous !
L’écologie est un jeu d’enfant que l’on pratique chaque jour en famille, en classe, entre copains.
Mais connaissez-vous « l’écolo-langue » ?
 
Mon petit écologuide, c’est plus de 100 mots-clés pour :
  • comprendre notre planète de A à Z avec des illustrations, des exemples et des chiffres ;
  • apprendre à la protéger au quotidien avec des gestes simples ;
  • construire notre avenir tous ensemble.
Quand on a les mots pour le dire, on a la volonté d’agir !
 
« L’éducation est l’arme la plus puissante pour changer le monde. »
Nelson Mandela
A propos de l’auteur
Aventurier et animateur de télévision, Nicolas Hulot est aussi l'un des principaux porte-parole pour la protection de l'environnement en France. D'abord intéressé par la médecine, il se prend de passion pour le journalisme. Il parcourt alors les quatre coins du monde pour l'agence SIPA pour laquelle il est photographe, ce qui ne fait que renforcer son goût pour l'aventure. Il participe en effet à plusieurs expéditions dont il est responsable comme la traversée de la Manche en planche à voile ou bien encore l'expédition au pôle Nord magnétique. Dès 1987, il fait partager son goût du voyage à des millions de téléspectateurs grâce aux émissions Ushuaïa et Opération Okavango. Engagé, il alerte régulièrement l'opinion publique en faveur d'un environnement mieux protégé au moyen de campagnes de publicité, de publication de livres mais aussi grâce à sa Fondation Nicolas Hulot. Son engagement lui vaut de souvent manifester son mécontentement face aux politiques engagées par les gouvernements successifs à l'égard de l'environnement.


 

Rien du tout

Auteur : Julien Billaudeau
Edition : Editions Grains de sel
Prix : 15€

 
Fable écologique qui questionne de façon sensible le rapport de l'homme avec son environnement et le juste équilibre entre ville et nature. "Rien" ou "tout", dans cette histoire tout est question de point de vue. Quand Monsieur C arrive dans une forêt inhabitée et préservée, il ne voit rien de la beauté qui l'entoure. Pour lui, il n'y a rien du tout. Peut-être est-il trop habitué à ce qu'il connaît ou bien est-il aveuglé par ses rêves de grandeur et de mégalopole vrombissante... Dans une frénésie constructive, il érige une ville qui peu à peu pousse la nature hors de la page. Sans feuille de route ni vue d'ensemble, il empile ses constructions jusqu'à ce qu'il ne puisse plus rien ajouter.
A propos de l’auteur
Diplômé de l'Ecole Estienne et de l'Ecole nationale supérieure des Arts Décoratifs, Julien Billaudeau a illustré de nombreux livres pour la jeunesse chez Actes Sud Junior, Rue du monde, La Joie de lire ou encore Benjamins Media. Sa sensibilité, son langage graphique et son écriture poétique s'expriment pleinement dans cet album qu'il signe en tant qu'illustrateur et auteur, pour la première fois.


 

Mon premier guide du développement durable

Auteurs : Gilles Cappe, Philippe Delforge
Editeur : Editions Rue des écoles
Prix : 14,50 €

 
Boire un verre de jus de fruits, prendre une douche, se déplacer, chauffer sa maison : autant de gestes quotidiens qui semblent anodins... Pourtant, derrière chacune de ces actions se cachent des enjeux environnementaux dont la connaissance est indispensable à la compréhension du monde qui nous entoure.
Des ressources naturelles de la planète à l'empreinte écologique laissée par l'homme jusque dans l'espace, Mon premier guide du développement durable aborde les grandes problématiques mondiales de l'eau, du climat, de l'alimentation, des transports, de l'énergie et des déchets.
Illustré par des cartes, des schémas et des dessins à la fois clairs et concis, cet ouvrage part de constats simples pour apporter des réponses accessibles aux enfants et les initier à l'action locale.
 
A propos des auteurs
L'habileté pédagogique de Gilles Cappe, conseiller pédagogique, et Philippe Delforge, maître ressources en éducation au développement durable , fait de ce livre pour les enfants de 8 à 11 ans un outil indispensable sur les problématiques environnementales et une véritable initiation à l'action locale.


 

Ouragan – L’odyssée d’un vent

Auteurs : Jacqueline Farmer, Jean-Marc Hovasse, Emmanuelle Martin
Editeur : Editions Actes Sud Junior
Prix : 16 €

 
Un texte étonnamment moderne de Victor Hugo, des images époustouflantes : Hurricane (Ouragan) est un film en 3 D qui fait vivre au spectateur, de l'intérieur, un événement météorologique destructeur, auquel les humains n'ont d'autre choix que de se soumettre. Ce livre en restitue les prises de vue magnifiques, tout en donnant les éléments scientifiques pour comprendre les mécanismes naturels qui font naître les ouragans et les cyclones.
A propos des auteurs
Biologiste de formation, Jacqueline Farmer a travaillé au service mondial de la BBC et écrit pour la presse (française et britannique). Elle rejoint Saint Thomas Productions en 2002, où elle réalise et produit différents grands projets sur les phénomènes et enjeux environnementaux. Ses films ont été diffusés dans plus de 120 pays sur les médias comme National Geographic ou Discovery Channels. Ouragan est son premier long métrage, elle a également produit une série TV associée.
 
Jean-Marc Hovasse est directeur de recherche au CNRS (Institut des Textes et Manuscrits modernes). Il est l'auteur d'une biographie sur Victor Hugo parue aux éditions Fayard.
 
Emmanuelle Martin travaille depuis plus de 15 ans dans le secteur audiovisuel (sociétés de production indépendantes TV et cinéma, TV5Monde), expérience construite essentiellement autour du film documentaire.
À cette passion toujours intacte, elle associe aujourd’hui celle de l’écriture : le plaisir de faire revivre par des mots la musique des images, pour transmettre l’émotion d’une histoire avec légèreté et poésie.

 
 

Grrreeny - Tome 4 Green Anatomy

Auteur : Michel Ledent
Editeur : Editions Glénat
Prix : 10,95 €

 
Grrreeny aurait pu avoir une enfance de jeune tigre tout à fait normale. Mais après avoir nagé par hasard dans un lac pollué par la radioactivité, son pelage est devenu définitivement vert. Un accident qui lui a fait prendre conscience des nombreux dangers qui menacent l'environnement. Alors, même s'il a toujours envie de s'amuser avec ses potes et éliminer les braconniers dans sa réserve naturelle, il tente aussi d'agir à sa manière, avec plus ou moins de succès, et de sensibiliser son entourage à l'écologie.
 
Grrreeny... mignon, trash et vert malgré lui !
 
Dernier-né de l’imagination fertile du génial créateur de Kid Paddle, Grrreeny le petit tigre vert écolo s’amuse avec les notions de l’écologie pour mieux nous y sensibiliser. Pour approfondir vos connaissances, retrouvez à la fin de ce nouveau tome un cahier scientifique et ludique de 8 pages, illustrées spécialement par Midam !
A propos de l’auteur
Comme Hergé et Franquin, c'est dans la commune bruxelloise d'Etterbeek que Michel Ledent, dit Midam, voit le jour en 1963. En 1992, il anime diverses rubriques dans Spirou, mais ce n'est qu'un an plus tard qu'il renouvelle la rubrique consacrée aux jeux vidéo en créant le personnage de Kid Paddle. Face au succès de ce nouveau personnage, en 1996, le premier album de Kid Paddle voit le jour. Depuis, 14 tomes ont paru et Midam a décliné l'univers de son personnage fétiche en produisant la série spin-off Game Over et en développant une foule de produits dérivés à travers la société Mad Fabrik.
En 2007, il crée le personnage de Grrreeny qui voit naître en 2012 sa propre série dont voici le quatrième tome. Il réside en Belgique.


 

Sous mes pieds

Auteur : Emmanuelle Houssais
Editeur : Editions du Ricochet
Prix : 16 €

 
Lombrics, fourmis, cloportes, taupes... de nombreuses petites bêtes vivent sous nos pieds. Quel est le rôle de chacune ? Comment participent-elles à l’enrichissement des sols ?
Les cloportes, acariens et autres collemboles déchiquettent le bois et les feuilles mortes ; les lombrics mélangent ces débris à la terre ; les taupes creusent des galeries qui aèrent le sol...
En fait, plus ou moins visibles, plus ou moins connus, chacun de ces animaux transforment la terre au cours de l'année. Une fois transformée la terre, devenue humus, servira à nourrir les plantes...
Un album original au format généreux avec des planches d’illustrations esthétiques et d’une grande précision !
A propos de l’auteur
Après des études littéraires et une formation à Paris dans l’édition, Emmanuelle Houssais change de cap et décide de remettre ses mains dans la peinture. Elle part alors étudier le graphisme et l’illustration à l’école Pivaut de Nantes. Après, quelques années en agence de graphisme, elle saute le pas et s’installe en tant que graphiste-illustratrice indépendante à Nantes et exerce en parallèle son activité d’illustratrice.


 

La belle bleue

Auteurs : Marguerite Tiberti et Capucine Mazille
Editeur : Editions du Ricochet
Prix : 13,50 €

 
La vie sous-marine s’organise «par étage» en fonction de la pénétration du soleil. Près de la surface : de grandes “nurseries”. Cachés dans le sable : des crustacés, des poissons plats et coquillages. En pleine mer, les sardines vivent en bancs pour se protéger de leurs prédateurs... Dans les grandes profondeurs, des créatures aux énormes gueules et dents pointues rôdent à la recherche de leurs proies. Comment chacun trouve-il sa place dans la grande et belle bleue ?
A propos des auteurs
Titulaire d’une thèse d’océanographie, Marguerite Tiberti se dirige d’abord vers le journalisme scientifique.
Passionnée de littératures et de belles images, elle crée Les Editions du Ricochet en 1995, avec la volonté de découvrir de nouveaux talents et d’ouvrir un espace de création.
En 2007, elle lance la collection « Ohé la science ! » avec l’idée de rendre accessible une connaissance scientifique précise au travers d’albums chaleureux et poétiques. Avec « Mon plus proche cousin », elle s’attaque aux idées reçues sur l’évolution et la classification des espèces.
 
Capucine Mazille a illustré de nombreux ouvrages classiques et fantastiques au Canada et aux États-Unis. Ses aquarelles sont exposées dans plus d’une vingtaine d’expositions depuis 1982 en France, aux Pays-Bas et en Suisse. Elle anime aussi des stages d’arts plastiques pour enfants. Elle vit aujourd’hui à Dinan en France avec son mari et ses trois enfants.


 

Les saisons

Auteurs : Stéphane Durand, Jacques Perrin et Jacques Cluzaud
Editeur : Editions Actes Sud
Prix : 36 €

 
Les Saisons est le nouveau film de Jacques Perrin et Jacques Cluzaud. Ce beau livre est le livre de référence sur le film. Par ses dimensions, sa pagination, le nombre de ses photographies et sa qualité d’impression, il vise à la fois à prolonger l’émerveillement suscité par le film et à répondre aux nombreuses questions qu’il soulève, d’ordre scientifique, historique, philosophique et technique.
A propos de l’auteur
Il y a vingt ans de cela, Stéphane Durand, biologiste, ornithologue et journaliste scientifique, rencontrait le réalisateur Jacques Perrin. Il est depuis devenu son conseiller scientifique et co-auteur de ses projets cinématographiques.
Il participe ainsi aux films Le Peuple migrateur, Les Ailes de la nature, Voyageurs du ciel et Océans. Dans le cadre de ce dernier, il a porté diverses casquettes, prenant part à l’écriture, l’accompagnement des équipes et aux repérages : à lui de déterminer quelles espèces filmer, de tout savoir sur leur biotope, leur comportement.
Collaborer sur ces projets cinématographiques est pour le scientifique « une matière d’observation inestimable ».