Les lauréats 2019

Le 16 juin 2019, Antoine Frérot, pdg de Veolia et président de la fondation Veolia, a décerné les Prix de la Solidarité Etudiante 2018 aux quatre lauréats.


Au siège du Groupe Veolia, à Aubervilliers, le PDG de Veolia, Antoine Frérot, a remis leurs prix aux 4 lauréats : sélectionnés parmi 128 candidats du monde entier (un tiers des dossiers provient de l’international : Bulgarie, Canada, Sénégal, Gabon, Cameroun, Bénin, Hongrie, Allemagne), ils ont reçu une dotation financière pour les aider à mener à bien leur projet.

Récup’ valorise les déchets organiques en milieu urbain (40% de nos poubelles) en distribuant des composteurs Bokashi (concentré de matière organique contenant une grande quantité d’éléments nutritifs) pour transformer en appartement les déchets en compost. Celui-ci est collecté par l’association à l’aide de vélos triporteurs, livré à des maraîchers pour cultiver des fruits et légumes qui sont ensuite vendus aux adhérents. La ville de Bordeaux crée ainsi une boucle entre consommateurs et producteurs. Une dotation de 4 000 euros a été attribuée à l’association pour le développement d’une application.

Le projet REV-machine permettra aux villageois de Liên Son 2, au Sud du Viêtnam, de réaliser à terme une boucle complète  de recyclage du plastique : du traitement des déchets (broyage) à la production d'objets moulés ou de câbles fin. L’objectif du projet est de fabriquer une broyeuse, une extrudeuse, une presse à injecter et un compresseur. L’association a reçu une dotation 3 000 euros pour la construction de toilettes sèches, et la finalisation de la REV-Machine.

Dans les provinces rurales de Chanchamayo et Satipo au Pérou, le projet Envol Vert vise à à la fois à restaurer les équilibres des aires agricoles altérées, à diversifier et obtenir une augmentation significative des revenus des agriculteurs dans le secteur du café, grâce à une exploitation forestière durable. Ce projet sensibilise ses bénéficiaires aux comportements collectifs éco-responsables. Il a reçu une dotation de 3000 euros pour l’achat de graines et l’installation de pépinières.

SEA Plastics 2019 apporte une contribution à la recherche scientifique en Méditerranée grâce à la mise au point de nouveaux protocoles d’échantillonnage visant à améliorer les connaissances sur le micro-plastique et ses effets néfastes en milieu marin. Depuis 2016, des étudiants de l’association SEA Plastics mettent à profit leur année de césure : ils organisent une expédition à la voile de 3 à 6 mois pour réaliser des campagnes d’échantillonnage ou d'autres missions scientifiques. Une dotation de 5 000 euros sera investie dans le bateau, notamment pour le système de navigation et les consommables nautiques.