Quand un abord d’autoroute devient un espace végétalisé support d’insertion professionnelle…

Grâce à Heko Permaculture, un espace de foncier urbain non bâti dégagé par la construction de la rocade L2, autour de Marseille, va héberger de l’agriculture urbaine et permettre la création de huit emplois d'insertion en maraîchage urbain.

 

« Je suis personnellement engagé aux côtés de cette association. En complément du soutien financier de la fondation Veolia, la plateforme de Septèmes les Vallons va fournir également du compost certifié issu de déchets verts. Celui-ci sera mis à profit pour reconstituer le sol des parcelles après décapage et terrassement par la société qui gère la L2. Fournir du compost et faire visiter le projet une fois réhabilité, c'est aussi le moyen de sensibiliser notre personnel aux enjeux de demain et de les motiver par la reconnaissance de la qualité de leur travail. »
Hervé Pernot


Heko Permaculture, née en 2016 à Marseille, est une association dédiée à l’agriculture urbaine dans la région méditerranéenne. Par ses actions et projets innovants, elle participe à la construction d’un système alimentaire territorialisé, durable et résilient, se faisant ainsi l’écho des nouvelles demandes des populations urbaines (retour de la nature et de la biodiversité en ville, besoin de consommer des produits locaux et de qualité, rétablir le lien social, etc.).

Des réalisations à Marseille

Ses axes d’intervention sont au nombre de quatre : développement de micro-fermes productives en milieu urbain et périurbain ; transformation des espaces verts collectifs ; création d’espaces ressources dédiés à l’agriculture urbaine ; conception d’outils pédagogiques destinés au milieu scolaire.
 
Cette ambition s’est concrétisée par plusieurs réalisations : mise en place d’un jardin pédagogique dans une école primaire marseillaise, projet de ferme urbaine dans un quartier prioritaire de la ville avec le conseil municipal, opération de jardinage dans ce même quartier…

Un projet suite à la construction de la rocade L2

A Marseille, l’autoroute urbaine A507 – ou rocade L2 – a conduit à réaménager de nombreux territoires au sein de l’agglomération et à dégager du foncier urbain non bâti et, jusqu’à présent, délaissé. Heko Permaculture s’y intéresse. L’association est entrée en contact avec la société d’exploitation de l’A507 pour préparer un projet de transformation d’une friche urbaine d’un hectare. L’objectif est d’en faire un lieu de verdure et de vie locale où sera développé un mix d’activités et de services agroécologiques à destination des habitants.
 


Baptisé Le Talus, ce programme comprend en premier lieu la végétalisation des lieux pour un retour de la biodiversité dans cet environnement urbain et, conséquence directe, une meilleure qualité de l’air. Il s’agira, dans un deuxième temps, de créer un panel d’activités à caractère économique, comme support d’insertion par l’emploi de publics en difficulté. Des espaces de production (apiculture, aviculture, compostage, exploitation de potagers et d’arbres fruitiers…) verront le jour aux côtés d’un site pédagogique à destination des scolaires et de personnes à la recherche de formations. La vente des produits est également prévue. Globalement, ce sont près de 260 personnes qui devraient être concernées par la construction participative et la cogestion de ces différents pôles d’activité.
 
Pour l’entretien des espaces végétalisés (haies fruitières, arbustes, grands arbres), l’exploitation de la future pépinière urbaine, l’exploitation du périmètre maraîcher et celle de la serre bioclimatique Heko Permaculture s’est rapprochée du groupe d'insertion par l’activité économique La Varappe, déjà partenaire de la Fondation. Ces tâches permettront à terme la création de huit emplois d'insertion en maraîchage urbain.