News & newsletter
21 octobre 2015

Elise veut créer 300 nouveaux emplois d’ici 2020

Grâce au soutien de la fondation Veolia, Elise va développer son réseau de collecte et de valorisation des déchets de bureau en renforçant sa couverture nationale, en intensifiant la professionnalisation de ses procédures et en diversifiant son activité. Objectif : créer 300 nouveaux emplois d’ici 2020.

Soutenu par la fondation Veolia, le réseau d’insertion et d’entreprises adaptées Elise veut créer 300 nouveaux emplois d’ici 2020

Les entreprises de l’Economie sociale et solidaire (ESS) devenues leaders sur leur secteur ne sont pas nombreuses. C’est le cas d’Elise, un groupe spécialisé dans la collecte et le recyclage des papiers et autres déchets de bureaux. Pionner en 1997, Elise est devenu n°1 du secteur en France avec un réseau de 24 sites, tous titulaires d’un agrément “Entreprise adaptée ou d’insertion”. Ces deux dernières années, 275 emplois ont été créés.
 
Sur les 800 000 tonnes de papier et autres déchets tertiaires produits chaque année en France, seules 400 000 tonnes sont captées. Ce constat, alors que la règlementation va obliger un nombre croissant d’entreprises à recycler leurs papiers, a conduit le groupe Elise à se fixer de nouveaux objectifs. Son programme de développement que soutient la Fondation, vise à créer 300 nouveaux emplois pour atteindre les 50 000 tonnes de papiers de bureau collectés d’ici 2020 (au lieu de 15 000 tonnes aujourd’hui soit 4 % de la collecte nationale).
 
A cette fin, la Fondation participe au financement d’un kit de démarrage pour les nouvelles entités locales qui viendront étendre le réseau de franchises Elise. L’accent est également mis sur la communication pour accroître la notoriété des quatre à cinq ouvertures annuelles de sites projetées.
 
Un autre volet du plan de développement porte sur la professionnalisation du service. Elise veut informatiser un certain nombre de flux pour améliorer la traçabilité des opérations, de la collecte jusqu’au transfert des gisements sur les sites de Veolia Recyclage et Valorisation des déchets. L’accord de partenariat signé en 2012 entre Elise et Veolia, vient d’ailleurs d’être renouvelé pour 5 ans.
 
La professionnalisation recherchée par Elise passe également par une formation renforcée de ses collaborateurs en insertion. Ces personnels, prioritairement des jeunes sans qualification et chômeurs de longue durée, bénéficieront d’un parcours pédagogique identique sur tous les sites pour maîtriser les procédures qui seront formalisées pour viser une certification qualité de type Iso.
 
Enfin, le soutien de la Fondation conduira Elise à envisager de nouvelles voies de diversification de ses activités. Des solutions de densification des gobelets plastiques seront recherchées pour optimiser le recyclage, des études préalables et l’adaptation du matériel permettront d’étendre l’activité du groupe à d’autres déchets tels que les bio déchets diffus, les textiles ou encore les déchets d’activité de soins à risques infectieux (Dasri). Quand l’ambition sociale rejoint l’efficacité professionnelle, la fondation Veolia est au rendez-vous.
*
* *
 
Retrouvez la fiche projet dédié au soutien de la fondation Veolia à Elise.