Ressources médias
Actualités
1 décembre 2014

Ebola : la fondation Veolia intervient en Guinée aux côtés de la Croix-Rouge

A la demande du gouvernement français, la Croix-Rouge française a ouvert un centre de traitement au Sud-est de la Guinée à Macenta, l'un des principaux foyers de l'épidémie de fièvre Ebola qui sévit depuis janvier. Doté d'une capacité de soixante lits, il va permettre de soulager les autres centres du pays, totalement saturés, et d'accroître encore la lutte contre la propagation du virus dans la région.

Ebola : la fondation Veolia intervient en Guinée aux côtés de la Croix-Rouge
La Croix-Rouge s'est appuyée sur l'expertise de Médecins Sans Frontières pour superviser la construction du centre et former le personnel, et a fait appel à la fondation Veolia pour dimensionner et mettre en place un système de distribution d'eau complexe, élément essentiel de la logistique du Centre.

Guillaume Cubizolles, responsable d'exploitations en région Centre Est et volontaire expérimenté de Veoliaforce (missions en Chine et à Haïti), est parti sur le terrain durant trois semaines pour mener à bien cette mission. Il a mis en place trois réseaux fonctionnant en parallèle et alimentés par un forage existant. Chacun de ces trois réseaux, dotés de réservoirs et de surpresseurs, permet de distribuer de l'eau avec une concentration de chlore différente : eau claire, eau chlorée à 0,05 et eau chlorée à 0,5, chacune destinée à des utilisations bien précises dans le cadre des opérations de soins, de nettoyage et de désinfection. Une dizaine de points de distribution a été installée dans les diverses zones du Centre, équipés de robinets de couleurs distinctes pour identifier les différentes concentrations de chlore.

La création de ce Centre et son fonctionnement, financés en majeure partie par les autorités françaises, au travers de l'Agence Française de développement (AFD), s'intègrent dans un plan d'action global pour lutter contre l'épidémie Ebola en Guinée.

La Fondation apporte conseil et expertise aux Service national de l'Eau de Guinée

En juillet dernier la Fondation, sollicitée par le ministère de l'Hydraulique et de l'Energie de Guinée, s'est engagée, en signant un protocole d'accord, à apporter conseil et expertise aux personnels du Service National de l'Eau (SNAPE) dans l'élaboration et la gestion de projets d'adduction d'eau potable en milieu rural et semi urbain.

D'ores et déjà, grâce au soutien de la Fondation, une première adduction d'eau potable est actuellement en cours de réalisation à Damaro, dans la préfecture de Kérouané, à l'est du pays. Elle permettra l'approvisionnement en eau de près de 7 000 habitants.

Un projet de formation des cadres techniques guinéens est également en cours d'élaboration et vise à adapter l'ingénierie de formation du Campus en matière de dimensionnement et de gestion de réseaux d'eau potable au contexte des pays en voie de développement. La Fondation envisage de dispenser ces formations avec l'aide de volontaires Veoliaforce dès le premier semestre 2015.

> Découvrez le témoignage de notre volontaire de mission, Guillaume Cubizolles

 

PRESSE

Les "Ebola Fighters", nommés Person of the year 2014 selon le Time
Découvrir leurs portraits