Les fiches de lecture des livres du Prix de l'environnement 2018

Retrouvez les 10 ouvrages présélectionnés pour le Prix du Livre Environnement 2018 et les six livres retenus pour la mention jeunesse.

Ecolo book, comment devenir écolo sans devenir chiant

Auteur : Professeur feuillage
Editeur : Editions First
Parution : 16 novembre 2017
Format : 15 x 21 cm
Pagination : 192 pages
Prix public : 14,95 €

Pour parler écologie et toucher un max de monde, il faut déculpabiliser les gens et les faire rire : c'est ce que le Professeur Feuillage et son assistante sexy Sophie ont bien compris : place à la déconne tout en restant ultra sérieux et précis sur les sujets importants !

Du remède contre la cuite du 31 décembre au pourquoi de l'exploitation du gaz de schiste, en passant par les petits gestes qui diviseront par deux votre conso d'énergie et les recettes bio pour vous régaler en laissant le Nutella au placard : découvrez les secrets de ces deux cinglés très attachants, mois après mois, tout au long de l'année et une bonne fois pour toutes : DEVENEZ ÉCOLO SANS DEVENIR CHIANT !
 
A propos des auteurs
Les deux énergumènes qui se cachent derrière le professeur Feuillage et son assistante Sophie n'ont pas qu'un tour dans leur sac : à la fin de ses études en Sciences-Politiques, Mathieu Duméry devient journaliste. Il collaborera notamment avec les équipes de C'est pas Sorcier et de Canal+. En 2006, il se forme au métier de comédien et travaille sur de nombreux spectacles musicaux. Entre 2009 et 2013, il sera Animateur TV et évènementiel. Passionné de nature et d’écologie, il a à cœur de mettre son savoir-faire au service de la cause environnementale. Danseuse et comédienne (compagnie Michel Galabru), Lénie Cherino se fait connaître sur le Web avec le collectif Frenchnerd.  En marge de son activité artistique, une pratique approfondie du yoga l'amène à s'interroger sur la relation entre l'homme et la nature.

Une question revient sans cesse pour tous les deux : comment sensibiliser le public aux enjeux environnement sans être mortifère et anxiogène ? Pour y répondre, ils créent en 2013 « Les Chroniques Écologiques du Professeur Feuillage », qui devient une chaîne YouTube en 2014 et rassemble aujourd'hui plus de 60 000 abonnés.

 



Ecoute l’arbre et la feuille

Auteur : David G. Haskell
Editeur : Flammarion
Parution : 4 octobre 2017
Format : 152 x 3240 mm
Pagination : 480 pages
Prix public : 24,90 €

Douze arbres mythiques, de l’olivier de Jérusalem au noisetier d’Écosse, du fromager d’Amazonie au pin blanc du Japon, en passant par le sapin baumier de l'Ontario et le poirier de Chine à l’angle de la 86e Rue et de Broadway. Chacun à sa façon, ils sont le fruit d’une sagesse millénaire et c’est pour la recueillir que David Haskell, « ce métaphysicien du minuscule » (Sylvain Tesson), est parti à leur rencontre.

Attentif au moindre bruissement dans la canopée, aux gouttes de pluie heurtant les tiges, au craquement de l’écorce, au suintement de la sève ou au ballet des fourmis coupe-feuilles, David Haskell révèle chemin faisant un monde d’une beauté inouïe. Alliant une écriture somptueuse au savoir du naturaliste, il montre que les arbres forment un immense réseau encore insoupçonné, qui raconte l’histoire de tous les êtres vivants – à commencer par la nôtre. Si nous savions les écouter…
 
A propos de l’auteur
David George Haskell est un biologiste américain. Il est titulaire d'un B.A. en zoologie de l'Université d'Oxford en 1990 et d'un doctorat (Ph. D.) en biologie de l'Université Cornell à Ithaca en 1996. Il enseigne la biologie à Sewanee: The University of the South, en Tennessee, où il s'installe avec sa femme en 1996. David G. Haskell écrit des essais, des poèmes et des articles scientifiques.

 



Et si on écoutait la nature ?

Auteur : Laurent Tillon
Editeur : Editions Payot
Parution : 4 avril 2018
Format : 14 x 22.5 cm
Pagination : 400 pages
Prix public : 22 €

Même en ville, il est possible de se relier à la nature, de comprendre ce qu’elle nous dit et de bénéficier de ses indéniables pouvoirs. Dans les jardins, les parcs publics, les rues et les transports, la nature est partout. À l’aide d’anecdotes et de découvertes naturalistes, Laurent Tillon nous montre ici que l’intelligence écologique existe. Il nous rend attentifs aux plantes, aux arbres et aux fleurs, aux animaux, insectes ou oiseaux, et même au vent qui conditionne les migrations. Après tout, écouter la nature, n’est-ce pas aussi une manière de réapprendre à écouter l’autre ?
 
A propos de l’auteur
Laurent Tillon est chargé de mission à L’Office national des forêt et intervient pour améliorer la prise en compte de la biodiversité dans la gestion forestière. Il siège au Conseil national de protection de la nature, sous l’égide du ministère de la Transition écologique et solidaire. Chiroptérologue, il pilote et anime également des réseaux naturalistes.

 


 

Éthique de la considération

Auteurs : Corine Pelluchon
Editeur : Seuil
Parution : 11 janvier 2018
Format : 14 x 20.5 cm
Pagination : 288 pages
Prix public : 23 €

Pourquoi avons-nous tant de mal à changer nos styles de vie alors que plus personne ne peut nier que notre modèle de développement a un impact destructeur sur le plan écologique et social ni douter de l’intensité des violences infligées aux animaux ?
Relever ce défi implique de combler l’écart entre la théorie et la pratique en développant une éthique des vertus. Au lieu de se focaliser sur les principes ou sur les conséquences de nos actes, celle-ci s’intéresse à nos motivations concrètes, c’est-à-dire aux représentations et aux affects qui nous poussent à agir. Quels traits moraux peuvent nous conduire à être sobres et à avoir du plaisir à faire le bien, au lieu d’être constamment déchirés entre le bonheur et le devoir ?

L’éthique de la considération prend sa source dans les morales antiques, mais elle rejette leur essentialisme et s’appuie sur l’humilité et sur la vulnérabilité. Alors que Bernard de Clairvaux fait reposer la considération sur une expérience de l’incommensurable supposant la foi, Corine Pelluchon la définit par la transdescendance. Celle-ci désigne un mouvement d’approfondissement de soi-même permettant au sujet d’éprouver le lien l’unissant aux autres vivants et de transformer la conscience de son appartenance au monde commun en savoir vécu et en engagement. La considération est l’attitude globale sur laquelle les vertus se fondent au cours d’un processus d’individuation dont l’auteur décrit les étapes.

A propos de l’auteur
Professeur de philosophie à l'université de Besançon, Corine Pelluchon, après une thèse remarquée sur Leo Strauss, a développé une réflexion originale de philosophie morale qui en fait une spécialiste reconnue de bioéthique. Elle a notamment publié Éléments pour une éthique de la vulnérabilité (Cerf) et, aux éditions du Seuil, Les Nourritures. Philosophie du corps politique.
 


Homo detritus

Auteur : Baptiste Monsaingeon
Editeur : Seuil
Parution : 4 mai 2017
Format : 14 x 19 cm
Pagination : 288 pages
Prix public : 19 €

Stockés dans des décharges, éparpillés à la surface des océans ou dispersés en particules invisibles dans l’atmosphère, les déchets sont désormais des traces indélébiles de notre présence sur terre autant que des symptômes de la crise du monde contemporain.

Après les avoir enfouis et brûlés, il est devenu impératif de les réduire, de les réutiliser, de les recycler. À l’heure de l’économie circulaire, cette promesse d’un monde sans restes rappelle un mensonge de la tribu Chagga, évoqué par l’anthropologue Mary Douglas : les mâles adultes de cette tribu affirment ne jamais déféquer !

De même, ce livre montre que la quête de pureté et de maîtrise technicienne du déchet dans nos sociétés industrielles fabrique un aveuglement collectif. Il raconte comment Homo detritus, face cachée d’Homo œconomicus, a cru sauver la planète en « bien jetant ».
Un livre fort sur les impasses des approches « gestionnaires » de notre société du déchet.
 
A propos de l’auteur
Baptiste Monsaingeon est chercheur postdoctoral à l’Ifris. Membre du conseil scientifique de l’exposition Vies d’ordures au Mucem à Marseille, il a notamment participé à la première expédition dédiée à l’identification de concentrations de débris plastique en Atlantique Nord.
 


Homo natura

Auteur : Valérie Cabanes
Editeur : Buchet-Chastel
Parution : 19 octobre 2017
Format : 13 x 20.5 cm
Pagination : 128
Prix public : 12 €

Grâce à des conditions climatiques favorables et à des milieux de vie fertiles et foisonnants de biodiversité, nous avons prospéré pendant des millénaires. Toutefois, depuis deux siècles, nous avons aussi malmené l’écosystème qui nous abrite et nous nourrit car nous évoluons comme hors-sol, isolés du reste du vivant, oubliant que nous sommes des êtres de nature.
 
Nous devons réapprendre, à l’image des peuples premiers, notre rôle de gardiens. Nous devons retrouver le chemin d’une cohabitation harmonieuse avec les arbres, les plantes et les animaux mais aussi entre nous. Cette démarche exige de baisser nos armes économiques, de questionner notre rapport à la propriété, de limiter la souveraineté des États, de repenser la démocratie. Elle impose enfin de reconnaître que la nature a le droit d’exister et de se régénérer. C’est ainsi que nous pourrons garantir aux générations futures le droit à vivre dans un environnement sain et pérenne.
 
A propos de l’auteur
Valérie Cabanes est juriste en droit international et spécialisée dans les droits de l’homme. Après vingt ans passés dans des ONG de solidarité internationale, elle oeuvre pour une reconnaissance universelle des droits de la nature et du crime d’écocide, au sein du mouvement citoyen mondial End Ecocide on Earth.
 

 

L’économie symbiotique

Auteur : Isabelle Delannoy
Editeur : Actes Sud
Parution : Octobre 2017
Format : 14 x 19 cm
Pagination : 352 pages
Prix public : 22 €

Ce livre porte une extraordinaire ambition. Celle de proposer une théorie économique radicalement nouvelle : l’économie symbiotique, capable de faire vivre en harmonie les êtres humains et les écosystèmes.

Pour la première fois, Isabelle Delannoy propose une synthèse entre de nombreuses techniques et recherches mises en lumière ces dernières années : permaculture, économie circulaire, économie de la fonctionnalité, du partage – pair à pair –, économie sociale et solidaire, monnaies complémentaires… En associant les bénéfices de chacune d’entre elles et en en trouvant le principe commun, elle parvient à des résultats époustouflants. Dans de nombreux domaines nous pourrions réduire de plus de 90 % notre utilisation de matière tout en redéveloppant les capacités productives des territoires. Nous pourrions remplacer l’utilisation du métal et des minerais par celle de plantes et éviter ainsi d’envoyer des êtres humains au fond des mines. Nous pourrions créer des cités autonomes en eau, en énergie, en nourriture fraîche, mêlant immeubles-forêts et jardins filtrants, cités numériques et jardins d’hiver, autoroutes à vélo et véhicules autoconstruits, agriculture, fablabs et manufactures locales.

L’économie symbiotique s’appuie sur la symbiose entre l’intelligence humaine, la puissance des écosystèmes naturels et la technosphère (les outils). En trouvant le juste équilibre entre les trois, il est possible de produire sans épuiser les ressources, mais en les régénérant.
 
A propos de l’auteur
Isabelle Delannoy est ingénieur agronome. Théoricienne du modèle de l’économie symbiotique, elle est directrice de l’agence « Do Green-économie symbiotique » et présidente de l’association « L’Atelier symbiotique », qui réunit des entrepreneurs inscrivant leurs activités dans ce nouveau modèle.
 


L’entraide, l’autre loi de la jungle

Auteurs : Pablo Servigne et Gauthier Cha-pelle
Editeur : Les liens qui libèrent
Parution : 11 octobre 2017
Format : 22 x 14.6 cm
Pagination : 224 pages
Prix public : 22 €

Dans cette arène impitoyable qu'est la vie, nous sommes tous soumis à la "loi du plus fort", la loi de la jungle. Cette mythologie a fait émerger une société devenue toxique pour notre génération et pour notre planète. Aujourd'hui, les lignes bougent. Un nombre croissant de nouveaux mouvements, auteurs ou modes d'organisation battent en brèche cette vision biaisée du monde et font revivre des mots jugés désuets comme "altruisme", "coopération", "solidarité" ou "bonté". Notre époque redécouvre avec émerveillement que dans cette fameuse jungle il flotte aussi un entêtant parfum d'entraide. Un examen attentif de l'éventail du vivant révèle que, de tout temps, les humains, les animaux, les plantes, les champignons et les microorganismes - et même les économistes ! - ont pratiqué l'entraide. Qui plus est, ceux qui survivent le mieux aux conditions difficiles ne sont pas forcément les plus forts, mais ceux qui s'entraident le plus. Pourquoi avons-nous du mal à y croire ? Qu'en est-il de notre tendance spontanée à l'entraide ? Comment cela se passe-t-il chez les autres espèces ? Est-il possible de coopérer à l'échelle internationale pour ralentir le réchauffement climatique ? A travers un état des lieux transdisciplinaire, de l'éthologie à l'anthropologie en passant par l'économie, la psychologie et les neurosciences, Pablo Servigne et Gauthier Chapelle nous proposent d'explorer un immense continent oublié, à la découverte des mécanismes de cette "autre loi de la jungle".
 
A propos des auteurs
Pablo Servigne et Gauthier Chapelle ont tous deux une formation d'ingénieur agronome et un doctorat en biologie. Ils ont quitté le monde académique pour devenir "chercheurs in(Terre)dépendants". Le premier est notamment co-auteur de Comment tout peut s'effondrer. Petit manuel de collapsologie à l'usage des générations présentes (Seuil, 2015). Le second a coécrit Le Vivant comme modèle. La voie du biomimétisme (Albin Michel, 2015).
 


La guerre des métaux rares

Auteur : Guillaume Pitron
Editeur : Les liens qui libèrent
Parution : 10 janvier 2018
Format : 14.5 x 22 cm
Pagination : 296 pages
Prix public : 20 €

Transition énergétique, révolution numérique, mutation écologique… Politiques, médias, industriels nous promettent en choeur un nouveau monde enfin affranchi du pétrole, des pollutions, des pénuries et des tensions militaires. Cet ouvrage, fruit de six années d’enquête dans une douzaine de pays, nous montre qu’il n’en est rien ! En effet, en nous émancipant des énergies fossiles, nous sombrons en réalité dans une nouvelle dépendance: celle des métaux rares. Or les coûts environnementaux, économiques et géopolitiques de cette dépendance pourraient se révéler encore plus dramatiques que ceux qui nous lient au pétrole
 
A propos de l’auteur
Guillaume Pitron est journaliste pour Le Monde Diplomatique, Géo ou National Geographic (il est notamment lauréat de l’édition 2017 du prix Erik Izraelewicz de l’enquête économique, créé par Le Monde). Avec La guerre des métaux rares, Guillaume Pitron signe son premier ouvrage. La géopolitique des matières premières est un axe majeur de son travail. Il intervient régulièrement auprès du parlement français et de la Commission européenne sur le sujet des métaux rares.
 


Les arbres amoureux

Auteurs : Francis Hallé, Stéphane Hette, Frédéric Hendoux
Editeur : Editions de la Salamandre
Parution : 5 octobre 2017
Format : 23 x 27.8 cm
Pagination : 144 pages
Prix public : 39 €

Comment les arbres font-ils pour se reproduire ? Quels stratagèmes utilisent-ils pour assurer leur descendance sans se déplacer ? Tout autour de nous, sans qu’on y prête attention, les arbres séduisent et content fleurette à dix, vingt ou trente mètres de haut.

Dans le secret des frondaisons, leurs fleurs hautes en couleurs révèlent des stratégies étonnantes. Les images incroyables du photographe Stéphane Hette dévoilent leurs formes souvent baroques et leurs teintes éclatantes. Bienvenue dans le monde des arbres amoureux où bourgeons, fleurs et chatons rivalisent d’une beauté insoupçonnée.
 
A propos des auteurs
Botaniste de réputation internationale, Francis Hallé est spécialiste des arbres et des forêts tropicales. Auteur de nombreux ouvrages dont Plaidoyer pour l’arbre (Actes Sud, 2005), il est aussi le narrateur du film Il était une forêt, de Luc Jacquet.
 
Stéphane Hette est un photographe réputé pour ses photos de nature épurées sur fond blanc qui rappellent l’art floral japonais.
Frédéric Hendoux est directeur du conservatoire botanique du bassin parisien et spécialiste de l’écologie des plantes et de leur conservation.
 


 ------------------ MENTION JEUNESSE ------------------


C’est quoi l’écologie ?

Auteurs : Jacques Azam et Sophie Dus-saussois
Editeur : Milan
Parution : Septembre 2017
Format : 160 x 202 mm
Pagination : 124 pages
Prix public : 7,90 €

Des infos dessinées et un texte court et direct pour répondre simplement aux questions d’actualité que les 9-13 ans se posent tous les jours. La collection « C’est quoi ? » décrypte l’information en privilégiant l’interactivité à hauteur d’enfant. C’est quoi la biodiversité? Qui était Darwin? C’est quoi une espèce menacée? C’est quoi une centrale nucléaire? C’est quoi le gaspillage alimentaire? C’est quoi le réchauffement climatique? Pourquoi faut-il protéger les océans? C’est quoi le bio? C’est quoi un écologiste? C’est quoi une énergie renouvelable? Comment se déplacer sans polluer?

En 4 grandes parties (la « biodiversité », « les différentes pollutions », « les grands défis pour la planète », « les solutions pour la planète »), l’ouvrage décrypte pour les plus jeunes ce qu’est l’écologie. Les pages sont découpées en strips croqués par Jacques Azam, et les textes, adaptés aux plus jeunes, sont remis en perspective grâce à des pages repères dans lesquelles l’infographie domine.
 
A propos des auteurs
Sophie Dussaussois est littéraire dans l’âme et journaliste. Elle a été éditrice aux éditions Milan durant plusieurs années. Si elle sait travailler sur les textes des autres, ses qualités d’auteure se révèlent lorsqu’elle prend la plume. Elle répond aux questions des enfants dans une alliance parfaite de sérieux et d’humour.
 
Jacques Azam dessine principalement pour la presse et l’édition jeunesse. C’est chez Milan, avec son premier album, Cultiver la fleur qui pue (et autres bêtises), qu’il fait son entrée en 2003 dans le monde de la bande dessinée « livre ». Il illustre également avec brio la collection « Les Goûters philo ».
 


Ecoute les arbres parler, à la découverte de la forêt

Auteur : Peter Wohlleben
Editeur : Michel Lafon
Parution : 9 novembre 2017
Format : 25.7x 25.7 cm
Pagination : 127 pages
Prix public : 14,95 €

Est-ce que les arbres parlent ? Est-ce que les petits arbres doivent aller à l'école ? Les arbres ont-ils des souvenirs ? Est-ce que les arbres peuvent attraper des coups de soleil ? Prenez une grande bouffée d'air pur : dans cet ouvrage, Peter Wohlleben répond aux questions les plus amusantes, inattendues et surprenantes que les jeunes (et plus vieux) lecteurs peuvent se poser à propos des arbres et de la nature. 

Ses réponses étonnantes permettent de découvrir d'un oeil complètement nouveau la forêt et tous les animaux qui l'habitent ! Le langage de la faune et la flore, les espèces d'arbres et d'animaux, les différentes formes d'habitats, les façons de protéger la forêt et les activités que l'on peut y pratiquer : autant de sujets que l'auteur aborde avec une sensibilité et une érudition impressionnantes, pour éveiller chez les enfants la conscience de l'environnement et de la nature, à la fois fascinante et fragile.
 
A propos de l’auteur
Peter Wohlleben a été garde forestier en Allemagne pendant plus de vingt ans. Fidèle défenseur de l’environnement, il dirige aujourd’hui une forêt écologique. Il a écrit plusieurs livres, dont La Vie secrète des arbres, best-seller qui s’est classé en tête des ventes en France et a été traduit dans le monde entier.
 


L’eau en ville

Auteurs : Auguste Gires et Thérèse Bonté
Editeur : Editions le Pommier
Parution : 13 septembre 2017
Format : 12.5 x 18 cm
Pagination : 64 pages
Prix public : 8,90 €

Marcel 11 ans et Nina 9 ans, s’embarquent pour un voyage un peu spécial : ils vont suivre le trajet de l’eau de pluie en ville. Bien attachés sur l’aéroglisse de Tanguy, un expert en eaux complètement loufoque, des toits des immeubles aux profondeurs des égouts en passant par les gouttières, les trottoirs et les réservoirs ils se lancent pour une plongée dans une aventure bien trempée. Au programme : le fonctionnement des égouts, les inondations, les réservoirs à eau, la qualité des eaux de pluie, le danger de l’urbanisation, les toitures végétalisées, etc.
 
A propos des auteurs
Auguste Gires est Ingénieur des Ponts, des Eaux et Forêts (IPEF). Il est chercheur au laboratoire Hydrologie, Météorologie et Complexité, à l’Ecole des Ponts ParisTech.

Thérèse Bonté illustre pour la presse et l’édition jeunesse pour de nombreuses maisons ; Lito, Milan, Hatier, Actes Sud Junior, Fleurus. Au Pommier, elle a déjà illustré deux livres de la collection minipommes : La pluie et Je mange, je bois, je respire, à quoi ça sert ?

 



La forêt millénaire

Auteur : Jirô Taniguchi
Editeur : Rue de Sèvres
Parution : 27 septembre 2017
Format : 28.7 x 22.8 cm
Pagination : 72 pages
Prix public : 18 €

Suite au divorce de ses parents et à la maladie de sa mère, Wataru est accueilli par ses grands-parents. Pour le jeune garçon tokyoïte, cette nouvelle vie à la campagne est un bouleversement. Il découvre sa nouvelle école, son nouvel environnement. La forêt en particulier l’impressionne et semble lui communiquer une force presque surnaturelle, venue du fonds des âges. Lorsqu’il devra faire ses preuves face au groupe d’enfants qui le mettent au défi, c’est d’elle que lui viendra un courage intérieur qui lui était inconnu.

Dernière création de Jirô Taniguchi, cette bande dessinée en couleurs occupe une place à part dans l'œuvre du maître.
 
Les pages en couleurs et à l’italienne de Jirô Taniguchi nous invitent à la contemplation de cette nature séculaire. Elles sont complétées par un entretien poussé avec l’éditeur japonais de Jirô Taniguchi et du matériel inédit provenant des carnets personnels de l'auteur.
 
A propos de l’auteur
Né en 1947 à Tottori au Japon, Jirô Taniguchi publie son premier album Un été desséché en 1970. Découvert en France avec L’homme qui marche en 1995, sa quarantaine de titres traduits depuis rassemble autant les lecteurs de BD que de mangas ou de littérature classique. Ses récits intimistes ont également amené un public féminin à la bande dessinée.

Aussi à l’aise dans les westerns que dans les récits historiques ou d’aventure, Taniguchi se caractérise surtout par l’émotion qu’il réussit à susciter avec ses livres.
 


Les animaux menacés

Auteur : Harriet Brundle
Editeur : Editions Le Pommier
Parution : 12 janvier 2018
Format : 21 x 29.7 cm
Pagination : 32 pages
Prix public : 12,90 €

En 10 chapitres, ce documentaire graphiquement innovant, aux illustrations simples (pictogrammes/infographie), propose l'essentiel à savoir sur les menaces qui pèsent sur certaines espèces animales : qui sont les animaux menacés, comment une espèce devient-elle menacée, quelles sont les causes humaines ou naturelles liées à ces situations, et comment on peut y remédier.
Et en plus de ces informations, trois chapitres proposent d'aller plus loin sur le sujet : des progrès pour certaines espèces menacées, la protection des animaux, et comment aider à les protéger. Le tout est complété par un glossaire et une activité à réaliser pour réfléchir à la cause animale. Un livre qui offre une bonne sensibilisation à la diversité animale et au besoin urgent de la protéger.
 
A propos de l’auteur
Harriet Brundle est une jeune auteur de fiction qui vit et travaille à Birmingham. Diplômée en littérature anglaise et américaine en 2012, elle a choisi une profession lui permettant d'allier son goût de la lecture à l'écriture créative. Avec plus de 50 livres déjà publiés, sur un large éventail de sujets, du racisme à la science, à la géographie et à la religion, elle est devenue une auteure incontournable de l'édition jeunesse anglaise.
 


Vivants !

Auteurs : Misha Maynerick Blaise
Editeur : Les Editions Fei 
Parution : 16 mars 2018
Format : 22 x 22 cm
Pagination : 144 pages
Prix public : 25 €

De l'infiniment petit à l'infiniment grand, de la terre aux étoiles, de l’animal au végétal et du Big Bang au microbiote, Vivants! nous entraîne dans l’extraordinaire épopée de la vie. Merveilleusement illustré, l’ouvrage mêle science, poésie et sagesse en une émouvante ode à la nature.

Avec simplicité et sensibilité, l’auteur nous invite, quel que soit notre âge, à parcourir avec elle les chemins insoupçonnés qui relient tous les êtres vivants de la planète, dans l’histoire profonde et intemporelle de la biosphère. Solidement documenté, Vivants! dresse la cartographie des connexions qui rendent possibles, depuis des millénaires et à chaque instant, la perpétuation et la régénération de la vie.
 
A propos de l’auteur
Canado-américaine, Misha Maynerick Blaise a grandi dans les Rocheuses du Colorado et vit aujourd’hui au Texas. Elle possède avec son mari une entreprise de construction écologique. Elle a été lauréate du concours art portfolio organisé par la société des auteurs des livres jeunesse à Austin, au Texas.