Les abeilles, indicateurs des pressions entre l'économie, l'écologie, la ville et la campagne

Le Parti Poétique développe en région parisienne, dans l'Isère, à Marseille et en Suisse un projet intitulé la "Banque de miel". En mettant en avant l'abeille, insecte vital pour l'espèce humaine et en danger dans de nombreuses régions du globe, cette initiative a pour but de poser au public la question essentielle du partage des richesses et de la disparition des ressources.

Les abeilles, révélatrices des dégradations fondamentales que l'activité humaine fait subir à l'environnement ? Cette idée, énoncée depuis des années par des scientifiques et des militants écologistes commence à être entendue par un public de plus en plus averti depuis les sonnettes d'alarme tirées par les apiculteurs du monde entier qui les voyaient disparaître de leurs ruches. Le manque d'abeilles signifie en effet un déficit de pollinisation de la végétation... Très engagée dans cette réflexion, l'association Le Parti Poétique a installé en 2000 un rucher expérimental sur le toit de la mairie de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) et a créé depuis 2004 différentes installations d'abeilles dans l'espace public. Son objectif ? Mettre en place des expérimentations de cohabitation entre abeilles et humains en croisant différents types de savoir-faire (artistique, scientifique, urbain, pédagogique) afin de sensibiliser le grand public sur cet enjeu d'importance. De nombreuses installations ont ainsi été mises en œuvre depuis quelques années, notamment dans le cadre du Festival Paris Quartier d'été, mais également au Centre Pompidou, au Parc de la Villette, etc.

Écosystèmes écologiques et écosystèmes économiques

Les abeilles, indicateurs des pressions entre l'économie, l'écologie, la ville et la campagne 7175,raw,9EN1204-Parti-Poetique-3.jpg

Nouveau projet développé par le Parti Poétique : la Banque du miel. Dans un contexte international de crise économique et dans un contexte où les disparités s'accroissent, cette initiative vise à produire du miel, de la richesse, de l'esprit critique et à initier un "service public de pollinisation".

Cette banque du vivant va reposer sur plusieurs actions spécifiques, dont la création d'un centre de ressources qui se renforcera et permettra la mise en place de nombreux partenariats culturels et scientifiques en France et à l'étranger. Il abritera également une miellerie, une annexe du rucher expérimental (sur le toit de la mairie de Saint-Denis) avec un centre d'élevage de reines, un atelier de construction de prototypes de ruches urbaines et "d'outils de pollinisation", un bureau de recherche, de production, de collecte et de stockage de données. Parallèlement à ce centre, un jardin de pollinisation et de médiation dit "jardin d'ouvrières" sera créé à proximité du centre de ressources ; véritable terrain d'expérimentations, il sera ouvert au public lors de rendez-vous annuels.

Deuxième action, le Parti poétique a sollicité le soutien de la fondation Veolia pour permettre la création d'outils mobiles de médiation et d'essaimage tel le "rucher mobile" de la Banque de miel, pour sillonner les quartiers à la rencontre de tous les riverains et des scolaires et réaliser l'installation de "cellules domestiques de pollinisation".

Enfin, un site Internet et un blog Banque du miel complèteront ces dispositifs de rencontre avec le grand public, pour favoriser l'interactivité des échanges.


AUTRE PROJET SOUTENU

Le Parti Poétique
Domaine : Environnement et Biodiversité
Pays : France
Dotation : 05/06/2012

Création d'un élevage pédagogique et solidaire d'abeilles noires - espèce francilienne endémique en voie de disparition - accessible au public et géré par et pour les apiculteurs.