Lave-mains ingénieux pour cases de santé sénégalaises

Projet d'aide au développement dépendant du Pôle humanitaire de l'INSA de Toulouse, Idée Eau vient en aide aux populations des villages reculés du Sénégal sur le plan de l'hygiène dans les cases de santé.

« J'habite Nérac depuis 22 ans et je ne peux que constater la qualité des actions d'Agir Val d'Albret, qui permettent à des personnes en difficulté de reprendre pied dans la sociétégrâce au travail mais aussi à la satisfaction de réaliser de belles choses au bénéfice de tous. »

Vincent Hoste

C'est en 2001 que quatre étudiants en Génie mécanique de l'INSA de Toulouse, en collaboration avec leurs professeurs, élaborent un système de lave-mains pratique et facile à construire, adapté au personnel médical des cases de santé des villages reculés du Sénégal. Le projet Idée Eau est né et dorénavant, tout un chacun peut se laver les mains sans risque de contamination, tout en économisant de l'eau.

Depuis, une nouvelle équipe se forme chaque année et part au Sénégal installer ces lave-mains (près de 200 à ce jour), les réparer le cas échéant et repérer de nouveaux villages nécessitant l'aide de l'association. L'utilité d'Idée Eau est reconnue, d'une part grâce au professionnalisme de la démarche - connaissance du contexte local, identification des besoins spécifiques de chaque village, recours aux matériaux locaux - et d'autre part au faible coût de revient des lave-mains (environ 60 euros).

Un système de lave-mains pratique et facile à construire

De plus, en 2011, le Pôle humanitaire de l'Insa noue un partenariat avec l'association des Eclaireurs et Eclaireuses du Sénégal. Un partenariat qui lui permet d'envisager un suivi sur toute l'année du projet et non uniquement lors des missions d'été et qui est aussi une aide précieuse pour une réelle compréhension de la culture du pays et des besoins locaux .

En 2013, les étudiants effectuent un parcours itinérant - Gandon, région de Saint-Louis ; Ngouran, région de Louga ; Ngogom et Dangalma, région de Diourbel ; Faoye et Dionewar, région de Fatick - à l'est du pays afin d'installer 15 lave-mains supplémentaires. Par ailleurs, est également prévu la rénovation de deux cases de santé dans les villages de Niamar et Louly-Sindiane (carrelage, réparation des toitures, etc.) ; le répérage de villages dénués de structures médicales et l'apport de matériel sportif et scolaires pour les enfants et enseignants des villages visités et de matériel médical pour les équipes des cases de santé.

Tout un programme que le jury du Prix de la Solidarité Etudiante a tenu à récompenser l'association pour la pérennité de sa démarche et la capitalisation de ses actions entreprises depuis 2001 en lui accordant le 2e prix de son édition 2013. Une partie de la dotation accordée est dédiée à la réalisation d'un document de synthèse sur l'impact des actions du Pôle humanitaire de l'INSA sur la santé des populations aidées depuis 2001.