Jeunes Français et Espagnols ensemble pour défendre l'environnement

Avec l'aide de l'Union européenne, l'association espagnole Sargentana développe un programme commun d'échanges pour la jeunesse. Son objectif : mobiliser les jeunes de part et d'autre de la frontière autour de la défense de l'environnement.

« Je suis avant tout guidée par mes valeurs liées à l'environnement »

Karine Baradat

Une passion, la préservation de l'environnement, et une ambition, le renforcement des liens européens. Pour faire travailler ensemble des jeunes de 18 à 26 ans venus d'Espagne et de France, l'association espagnole Sargentana a élaboré un programme très complet : le Sentier jeune (“Sendero joven”). Son objectif est de les sensibiliser et de les former aux grands enjeux environnementaux des prochaines décennies.
En plein air, dans le cadre de chantiers internationaux, les jeunes aménageront et entretiendront les sentiers de Saint-Jacques-de-Compostelle, véritables traits d'union entre la France et l'Espagne. Ensuite, ils suivront des interventions de professionnels et pourront débattre sur les thèmes essentiels : l'accès à l'eau, la préservation de la biodiversité, la gestion des déchets, les énergies alternatives, etc. Par ailleurs, ceux qui désireront compléter leurs connaissances pourront suivre des formations (Bafa, moniteur temps libre, formations spécifiques à l'environnement), dispensées en Aragon ou en Aquitaine.

Création du premier Centre transfrontalier de la jeunesse

Point d'orgue de tout cet édifice, la ville espagnole de Canfranc, située à la frontière franco-espagnole, verra la création du premier Centre transfrontalier de la jeunesse, qui deviendra le point de rencontre pour toutes les activités. Il accueillera un centre de documentation, des salles de réunions, un point d'information jeunesse. Des expositions, des conférences, des séminaires et des animations y seront régulièrement organisés autour de l'environnement.
Très fédérateur, Sentier jeune bénéficie des fonds européens du programme Interreg (destiné à soutenir des projets transfrontaliers), de l'appui des deux services de la jeunesse français et espagnol, de l'implication des associations locales travaillant dans le domaine de l'éducation à l'environnement (notamment l'association française CDIE Béarn) et de l'aide des différentes municipalités.
La prochaine exposition universelle, qui se tiendra à Saragosse en 2008 sur le thème de l'eau, sera le cadre idéal pour présenter un premier bilan de ce projet d'éducation au développement durable.