Fournir un accès stable à l’électricité dans des zones reculées du Cameroun

Association humanitaire créée en 2005 par des étudiants de Centrale-Supélec du campus de Metz. Lumières d’Afrique a pour vocation de favoriser l'accès à l'électricité en Afrique, via l'utilisation d'énergies renouvelables.

Elie Tambou :
« Le projet présenté par l’association Lumières d’Afrique est une initiative majeure pour une cause noble. C’est un projet qui mérite notre soutien tant les retombées positives auprès des populations concernées sont nombreuses. Non seulement en termes de santé publique mais également en termes de développement économique et d’amélioration des conditions de vie des habitants et donc du développement social. »


Depuis plusieurs années, l’association Lumières d’Afrique mène des actions humanitaires dans des pays africains en voie de développement et plus particulièrement au Cameroun, en mettant à disposition les connaissances dans le domaine de l’énergie de ses membres au service des populations auprès desquelles Lumières d’Afrique intervient. 

Leur mission
Cette année,  Lumières d’Afrique va intervenir dans deux orphelinats (situés au Sud du Cameroun) et deux dispensaires (à l’Ouest du pays) :
  • A Akonolingua, village pauvre de 80 000 habitants, où l’orphelinat subit des coupures d’électricité régulières, ils installeront un réseau d’éclairage de secours et un réfrigérateur solaire pour la conservation des médicaments et des aliments.
  • ​Dans le dispensaire de Bangang-chefferie, où les médecins peinent à travailler à cause des coupures récurrentes d'électricité et où de nombreux accouchements sont faits à la lueur d'une simple lampe à pétrole. Ainsi, ils y installeront des éclairages solaires de secours et un réfrigérateur solaire afin que les médecins puissent conserver les vaccins dans des conditions optimales.
  • Dans l’orphelinat de Nkolandom où ils agrandiront le réseau électrique solaire installé lors d’une précédente mission en 2012.
  • Dans l’hôpital de Bandjoun où ils remettront en état de fonctionnement un système d’éclairage qu’ils avaient construit en 2012 et qui a subi des dégâts l’an passé suite à de violentes intempéries.
Lumières d'Afrique-2

Une collaboration durable…
Les étudiants travaillent en étroite collaboration, que ce soit durant l’année ou sur le terrain, avec une association d’étudiants camerounais spécialisés en génie électrique de l’Institut universitaire de la Côte, à Douala, créée spécialement pour collaborer avec leur association: Lumières pour tous. Ils leur permettent une adaptation immédiate à la population locale et les aident à mieux cerner les problèmes locaux. Ces partenaires camerounais sont aussi d’une importance capitale pour la maintenance des installations et dans la formation des populations locales à l’entretien du matériel.

...qui répond à besoin réel et identifié
Au Cameroun, 27 % des ménages ont accès à l’énergie électrique et la précarité énergétique est encore plus marquée en zone rurale : 70 % de cette population (qui représente elle-même 60 % des camerounais) n’a pas accès à l’électricité. Éducation, santé, industrie sont autant de secteurs souffrant de ce manque. Le projet de Lumières d’Afrique entend aider des établissements qui en ont la réelle nécessité dans un pays où l’éclairage est très problématique.
 
Ils se sont vus remettre par le Jury le 3ème Prix ex-aequo de la Solidarité Etudiante 2016.