De l'eau potable aux quatre coins de Madagascar

Solidago associe des étudiants en travaux publics, chimie et médecine pour construire un système d'adduction d'eau potable dans plusieurs villages malgaches, en suivre le bon fonctionnement et en garantir la pérennité.

L'association Solidago a été créée à la suite d'un projet mené en 2005 par deux amis, étudiants à l'École Spéciale des Travaux Publics (ESTP) et à la faculté de Médecine René Descartes Paris V : la construction d'une salle d'accouchements dans le village de Marogoaika à Madagascar. Depuis, elle a réalisé plusieurs adductions d'eau potable (AEP) et construit trois dispensaires avec des entreprises locales et des habitants volontaires dans différentes régions de Madagascar.

De la construction des AEP...

Le projet porté par Solidago consiste à installer un système d'AEP dans deux villages reculés du pays qui souffrent d'épidémies liées à la mauvaise qualité de l'eau. Il s'agit d'une adduction en eau gravitaire sur une distance de 2,5 km, composée de 8 bornes-fontaines, d'un réservoir, d'un système de captage et d'un ouvrage de filtration desservant au total 900 habitants. Deux équipes de sept étudiants de l'ESTP interviennent sur cette mission : l'une à Ambohipeno, au centre de Madagascar, l'autre à Niabiana (à 350 km au Sud de Tananarive).

... A la prévention sanitaire...

Encadrés par des professionnels de santé locaux, les étudiants en médecine de la faculté Paris-Descartes lancent, parallèlement à la construction des AEP, des campagnes de prévention contre le paludisme et de sensibilisation aux règles d'hygiène.

... En passant par l'implication des habitants...

Rassemblant des étudiants français et malgaches issus de trois écoles différentes (médecins, ingénieurs chimistes, ingénieurs des travaux publics), le projet confie la réalisation des travaux à un entrepreneur local à la suite d'un appel d'offres. Tous participent aux travaux : étudiants et population locale, si elle le souhaite. Cette implication est également assurée par la mise en place de comités locaux de gestion et la formation des habitants, garantissant la pérennité du projet.

... Sans oublier le suivi à long terme de l'efficacité des actions

Pour vérifier le bon fonctionnement des AEP et faire des analyses de la qualité de l'eau, une équipe de cinq étudiants chimistes de l'école de Chimie ParisTech est dépêchée sur place, après leur construction. Solidago met également à profit son partenariat avec ParisTech pour faire un suivi des projets menés à bien depuis sa création. Deux équipes de trois étudiants s'y attèlent : vérification de l'état de fonctionnement des dispensaires et des adductions d'eau potable et de la bonne appropriation des ouvrages par la population.

Le parrain du projet, Dominique Gatel, directeur technique délégué pour l'eau potable au sein de Veolia Eau, met son expérience au service des étudiants de Solidago pour les conseiller et évaluer leur action.