Construire une vie pour les petits déshérités

Dans les grandes villes de Colombie, Aide aux enfants a créé des foyers Bambi. Là, elle accueille les enfants orphelins ou abandonnés. Puis elle met tout en œuvre pour leur construire un avenir digne de ce nom.

« C'est un projet intéressant et extrêmement utile, puisqu'il concerne des enfants particulièrement défavorisés. »
Manuel Vicente Barrera

En Colombie, où de très nombreuses familles vivent dans le plus extrême dénuement, des milliers d'enfants se retrouvent à la rue, contraints de survivre seuls.
Parmi ceux qui leur viennent en aide, la fondation helvétique Aide aux enfants, créée par un professeur de médecine suisse en 1985, a pour vocation de recueillir les petits abandonnés ou orphelins, depuis leur naissance jusqu'à l'âge de cinq ans, au sein de ses foyers Bambi.


Durant leur séjour, l'association œuvre en parallèle pour que les enfants puissent retourner vivre dans leur famille ou pour qu'ils soient adoptés. Aide aux enfants a fondé huit Foyers Bambi dans les principales villes de la Colombie : Bogotá, Cali, Medellín et Darién Valle.

Former les parents

 

Au total, les foyers Bambi hébergent et élèvent environ quatre mille enfants par an. Des professionnels de la petite enfance (assistantes sociales, médecins, assistantes maternelles) leur dispensent tous les soins nécessaires à leur épanouissement : nourriture et éducation, suivi médical et psychologique, et puis, tout simplement, chaleur humaine et tendresse. Certains enfants demeurent plusieurs années dans leur foyer Bambi, d'autres n'y passent que quelques semaines, le temps de retrouver une meilleure santé.

Souhaitant construire de nouvelles solutions à cette grande pauvreté, Aide aux enfants a créé en 2000 un programme de formation professionnelle, Promefa, pour les parents des enfants accueillis. Il s'agit souvent de mères seules ne pouvant subvenir aux besoins de leurs enfants. En 2005, Promefa a formé aux métiers de petit commerce 150 adultes : 70 d'entre eux obtenant un diplôme et 50 trouvant par la suite un travail.

Aujourd'hui, Aide et Enfants se tourne vers certains grands acteurs de la solidarité internationale : nécessaires et efficaces, ses foyers Bambi commencent toutefois à ressentir le poids de l'âge (vingt ans de service pour les plus anciens) et réclament d'importantes rénovations. L'aide de la fondation Veolia va aider à acquérir de nouveaux équipements ménagers pour les deux foyers de Bogotá et un minibus pour le transport des parents et des enfants à Cali.