Ressources médias
Actualités
23 mai 2016

Une découverte scientifique réalisée grâce à Tara et publiée dans Nature

La prestigieuse revue scientifique Nature vient de publier un article révélant l’importance d’un groupe de planctons complètement sous-estimé jusqu’à présent. Cette découverte est le fruit d’une étude menée en majeure partie sur des échantillons acquis au cours des trois ans de Tara Oceans, une aventure soutenue par la fondation Veolia.

Rhizaria avec légende

Le catalogue d'organismes planctoniques collectés au gré des expéditions de Tara livre peu à peu ses secrets. De 2009 à 2013, la goélette soutenue par la fondation Veolia a navigué à travers les mers du globe et observé le monde des planctons. Des biologistes marins et des océanographes ont uni leurs compétences afin d’analyser un panel d’échantillons. Une méthode non abrasive, d’imagerie in situ – sans prélèvement, grâce à une caméra immergée et déployée dans les profondeurs – a permis d’étudier les organismes directement dans leur environnement, sans les endommager.

Les scientifiques ont révélé l’importance dans toutes les mers du globe d’un groupe d’organismes planctoniques de grande taille. Appelés Rhizaria, ils représentent, selon les résultats, 33 % de l’abondance totale du plancton animal de grande taille à l’échelle de l’océan mondial. Ils contribuent ainsi à 5 % de la biomasse marine globale. La présence des Rhizaria dans tous les océans de notre planète était passée complètement inaperçue jusqu’à ce jour. La découverte a fait l’objet d’une publication fin avril dans la prestigieuse revue scientifique Nature. Le plancton continue à livrer peu à peu ses secrets, dévoilant une richesse et une diversité insoupçonnées.


* *

En savoir plus sur Tara Océans.