Ressources médias
Actualités
13 décembre 2015

Tara mobilisée et à l’honneur pendant la COP21

Tara Expéditions, dont la fondation Veolia est partenaire depuis six ans, a joué un rôle important pendant la COP21. Les efforts conjugués de l’équipe de Tara auprès de Ban Ki-Moon et des représentants des Etats ont permis d’intégrer les enjeux de l’océan dans le préambule du texte in fine adopté.

Le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-Moon, s’est rendu à bord de la goélette scientifique Tara à l’occasion de la COP 21. Deux ans après sa première visite à New York, il a pu prendre connaissance des avancées des travaux réalisés sur le monde planctonique lors de l’expédition Tara Oceans entre 2009 et 2013, soutenue par la fondation Veolia.
 
Ban Ki Moon sur Tara - COP21 avec légende FR
La goélette, amarrée au cœur de Paris au pied du Grand-Palais, a permis de soutenir l’ambition d’un accord dans la lutte contre le réchauffement climatique. Le Pavillon Tara Océan & Climat, prolongement installé sur les quais de Seine, a accueilli une série d’événements dédiés à l’océan et permis que ces enjeux soient introduits dans l’accord universel signé au terme de la COP 21.
 
Une victoire symbolique pour tous les défenseurs de la mer
« Pour la première fois, la mention de l’océan comme un écosystème essentiel pour le climat est une victoire symbolique pour tous les défenseurs et passionnés de la mer, pour Tara Expéditions et pour les organisations de la Plateforme Océan et Climat qui ont travaillé pendant deux ans pour créer le momentum nécessaire à cette reconnaissance ». explique André Abreu, responsable environnement et climat chez Tara Expéditions. Ajoutant qu’ « Apparu dans le préambule du texte final (« notant qu’il importe de veiller à l’intégrité de tous les écosystèmes, y compris les océans… ») qui n’est toutefois pas une partie contraignante de l’accord, cette mention est le signe d’une prise de conscience mondiale du rôle majeur de l’océan dans le changement climatique (en tant que pompe à carbone, stockage de chaleur…). Cette prise de conscience s’est également traduite au niveau des chefs d’Etat et des délégations nationales, avec la signature de la déclaration Because The Ocean. 22 pays se sont engagés, en marge de l’Accord de Paris, à soutenir les décisions en faveur d’une meilleure prise en compte de l’océan. » Retrouvez l’analyse complète sur le site de Tara Expeditions.
 
Un accord universel
« Le texte de l’accord est sans doute un bon compromis entre les différents pays. Une approche différenciée pour les pays permet aujourd’hui de reconnaître les spécificités des pays les plus vulnérables et la plus grande responsabilité des pays développés dans le réchauffement climatique… » Suite de l’article
 

La fondation Veolia se félicite de la mobilisation sans faille de l’équipe Tara pour participer au succès de cette COP 21.