Ressources médias
Actualités
29 janvier 2018

Inauguration d'un centre de formation de la Croix-Rouge au Burkina Faso

Le 12 janvier dernier, un nouveau centre de formation aux premiers secours a vu le jour à Loumbila, au Burkina Faso. Soutenu par la fondation Veolia, il a été inauguré en présence du prince Albert II de Monaco, autre partenaire de cette initiative menée avec les Croix-Rouge monégasque et burkinabé. Une future référence régionale...

Le bâtiment avait comme un air de déjà vu pour certains… Le nouveau centre de formation aux premiers secours inauguré mi-janvier à Loumbila, au Burkina Faso, reprend le pavillon monégasque conçu pour l’Exposition universelle de Milan de 2015. Constitué de conteneurs assemblés, certifié Haute Qualité Environnementale (HQE), le bâtiment est un don de Monaco à la Croix-rouge burkinabé. A Loumbila, dans la région du plateau-central burkinabé, six hectares et demi sont désormais consacrés à un centre polyvalent de formation. L’inauguration s’est déroulée en présence de LL.AA.SS. le Prince et la Princesse de Monaco, du président de la république du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, et la première dame, Sika Kaboré, et de nombreux invité dont le délégué général de la fondation Veolia.

Le projet, inspiré par l’économie solidaire et le développement durable, est ambitieux. Son bâtiment est le fruit d’une opération d’upcycling avec la réutilisation valorisante du pavillon monégasque de l’exposition universelle de 2015. L’établissement dispose de salles de formation, d’un espace de restauration, de terrains de sport, d’une structure de secours nautique, d’une zone maraîchère, et d’un champ photovoltaïque.La fondation Veolia a apporté son expertise en matière d’accès à l’eau et de traitement et gestion des eaux usées.

Inauguration d'un centre de formation de la Croix-Rouge au Burkina Faso-2

Son fonctionnement est également innovant : le centre hébergera des formations au premiers soins et gestes de secours parallèlement à une activité hôtelière. Exploités par un groupe burkinabé, les services d’hôtellerie permettront non seulement de former des personnels aux métiers de l’hôtellerie et de la restauration mais également de rendre le centre autonome sur le plan financier. Les marges dégagées par l’activité permettront à la Croix-rouge burkinabé, propriétaire des lieux, de proposer les formations aux premiers soins de manière pérenne. Une réalisation équilibrée au bénéfice de tous les Burkinabés.