Le jury

Jury 2015

La présidente du Jury :
Roselyne Bachelot, Ancien ministre de l'Ecologie et du Développement Durable
Roselyne Bachelot
Roselyne Bachelot-Narquin a tout au long de sa carrière marqué un engagement écologique fort. Vice-Présidente du Conseil régional des Pays de la Loire (1986-2004), elle a assuré la présidence de la Commission de l'Environnement et de l'Aménagement du Territoire.
Elle a créé le Conservatoire de la Loire dont elle a assuré la présidence jusqu'en 2004 et à ce titre conduit les travaux qui ont inscrit la Loire au patrimoine mondial de l'Unesco. Ministre de l'Ecologie et du Développement durable (2002-2004), elle mène la réflexion et les actions qui conduiront à l'adossement de la Charte de l'Environnement dans la Constitution.
Elle institue la première Stratégie nationale de Développement durable et le premier Plan national Santé Environnement. Par ailleurs la Loi Bachelot de juillet 2003 est la première approche systémique de la prévention des risques naturels et technologiques.

Les personnalités qualifiées :
Anne-Marie Couderc, Présidente du Conseil d'administration de Presstalis
anne-marie couderc
Anne-Marie Couderc est avocate de formation. Elle a embrassé une carrière en entreprise dans le secteur de la presse au sein du groupe Hachette Filipacchi Presse où elle a exercé des fonctions managériales et éditoriales et  une carrière politique à la Mairie de Paris, puis comme  Ministre déléguée auprès du Ministre du travail et des affaires sociales dans le gouvernement Juppé.
Patricia Ricard, Présidente de l'Institut océanographique Paul Ricard
Patricia Ricard
Patricia Ricard est engagée depuis plus de 20 ans dans la protection de l’environnement. Elle a été administratrice de plusieurs organisations environnementales et intervient dans de nombreux débats et forums. Elle participe à des jurys d’action environnementale : Festival Science Frontières, programme Eco-Ecole de la FEEE, Actions ONF…
Gilles Degois, Médecin et Président honoraire de l'association Kinkeliba
Gilles Degois
Gilles Degois est diplômé de la faculté de médecine de Paris et d'études spéciales de dermatologie et syphiligraphie. Président fondateur de l’association pour le développement médical en Afrique de l'Ouest dite le Kinkeliba dont il est aujourd’hui le président honoraire, il est un fin connaisseur de cette région de l’Afrique pour laquelle il œuvre à travers différentes ONG.
Françoise Gaill, Présidente du conseil stratégique et scientifique de la flotte océanique française
Françoise Gaill
Françoise Gaill est une scientifique qui a d’abord été directrice de l’Institut écologie et environnement (INEE) du CNRS. Conseiller scientifique de Tara Océans, elle s’est toujours intéressée aux processus d’adaptation du vivant aux milieux extrêmes et a effectué de nombreuses campagnes océanographiques internationales.

Les personnalités extérieures :
Nicolas Hulot, Président de la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l'Homme
Nicolas Hulot
Né le 30 avril 1955, Breton de cœur et d'origine, journaliste par passion, voyageur et observateur par curiosité, Nicolas Hulot aime rappeler qu'il « n'est pas né écologiste, mais qu'il l'est devenu ».
Son parcours, semé de découvertes, d'expériences et de rencontres qui l'ont mené d'un bout à l'autre du globe, a petit à petit forgé son combat pour l'écologie et plus largement en faveur d'une approche plus humaniste du monde.
Nicolas Hulot fait du photoreportage son premier métier. Il parcourt ainsi le monde durant 5 ans et est témoin de faits nationaux et internationaux marquants, notamment en Afrique Australe ou en Afrique du Sud avec les événements qui ont précédé la fin de l'apartheid. La photo l'amène naturellement à s'intéresser à la presse écrite et parlée, et il a l'opportunité d'entrer à France Inter.

De 1978 à 1987, il sera journaliste et producteur de plusieurs émissions. Il innove dans les méthodes de reportages, se faisant acteur d'aventures qu'il fait vivre en direct à ses auditeurs. C'est ainsi qu'il relève certains défis comme la descente du Zambèze à la pagaie ou se pose au pôle Nord géographique avec le 1er aéronef monomoteur.

En 1987, une simple expérience chez TF1, qui ne devait durer que quelques mois se transforme en une véritable tranche de vie. Pendant 22 ans, Nicolas Hulot a successivement été producteur et présentateur des émissions "Ushuaïa, le magazine de l'Extrême" (1987-1995), "Opération Okavango" (1996-1997) et enfin "Ushuaïa Nature" (depuis 1998). Il arrête ses émissions en 2012 pour se consacrer pleinement à sa Fondation créée en 1990.

Du constat direct sur le terrain des dégradations que l'on fait subir à la planète et l'urgence d'agir, à ses relations avec diverses personnalités (Jane Goodall, Nelson Mandela, Théodore Monod, Paul-Emile Victor... ou plus récemment, Amory Lovins, Edgar Morin, Rajendra K. Pachauri, Pierre Rabhi, Nicholas Stern... et tous les experts devenus membres du Comité Scientifique de sa Fondation...), il réalise l'ampleur de la mise en péril des grands équilibres écologiques.
Désireux de mettre ces connaissances et sa notoriété au service d'une cause qui devient au fil des ans la pierre angulaire de sa vie, il crée la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l'Homme en 1990.

Après une dizaine d'années centrées sur l'éducation à l'environnement, il engage la Fondation dans l'information et la mobilisation du public et des acteurs économiques et politiques pour un changement des comportements individuels et collectifs. Avec le Défi pour la Terre ce sont plus de 850 000 personnes qui s'engagent à agir pour la Planète dans leur vie quotidienne. Fin 2006, Nicolas Hulot propose un Pacte écologique aux candidats à l'élection présidentielle et les élus locaux afin de les inciter à placer les enjeux écologiques et climatiques au cœur de l'action publique. Il est alors soutenu par près de 750 000 personnes.

Si les débats qui ont suivi, notamment dans le cadre du Grenelle de l'Environnement vont dans le bon sens, la Fondation Nicolas Hulot pense qu'il faut aller plus loin et amplifier la démarche engagée vers la définition d'un autre modèle de société, compatible avec les capacités de régénération de la planète et qui participe à l'épanouissement humain.

En décembre 2012 il accepte une mission bénévole « d'Envoyé spécial du Président de la République pour la préservation de la planète » qui lui permet de mobiliser la communauté internationale sur la crise écologique mondiale et de relayer les propositions de la société civile pour y faire face.
Marie-Odile Monchicourt, Journaliste scientifique, Radio France
Marie-Odile Monchicourt
Marie-Odile Monchicourt est aujourd'hui chroniqueuse scientifique à France-Info : « Info-sciences », « Du côté des étoiles » avec Serge Brunier, « Histoire d'hommes » avec Yves Coppens et Boris Cyrulnik.

Après avoir suivi une formation théâtrale à Bruxelles puis à Paris, Marie-Odile Monchicourt débute sa carrière radiophonique en 1978 à France-Inter dans une émission d'humour « l'Oreille en Coin ». En 1981, elle rejoint France-Culture en tant que productrice déléguée et animatrice pour de nombreuses émissions consacrées aux sciences et à leur philosophie : « La science et les hommes », « Perspectives scientifiques »... jusqu'en 2000. Elle est envoyée en mission en France et à l'étranger : Berkeley, Stanford USA , Tsukuba Japon... pour des séries d'entretiens scientifiques.

Parallèlement, elle produit et anime des émissions scientifiques sur France-Inter destinées au grand public : « Poussières d'étoiles », « sciences-inter »... jusqu'en 2006.
En 1997, elle est sollicitée par la Société française de physique pour la création des premiers « bars des sciences » qu'elle animera pendant plusieurs années.
En 2005 elle produit et joue dans le cadre du Festival de théâtre et sciences de Saint-Etienne « Scènes de Méninges », un spectacle de 25 minutes intitulé C'est quoi un homme ? et depuis se produit régulièrement dans diverses manifestations publiques ou privées liées à la communication scientifique.
Bruno Racine, Ex-président de la BnF
Bruno Racine
Bruno Racine est Président de la Bibliothèque nationale de France depuis avril 2007. Il préside également le Haut Conseil de l'Education (depuis 2005) et la Fondation pour la Recherche Stratégique. Au cours de sa carrière, il a occupé plusieurs positions dans le domaine culturel : directeur général des affaires culturelles de la Ville de Paris de 1988 à 1993 ; directeur de l'Académie de France à Rome de 1997 à 2002 ; président du Centre Pompidou de 2002 à 2007. Il a également exercé des responsabilités dans le domaine diplomatique auprès du ministre des affaires étrangères et du Premier Ministre de 1993 à 1997. En parallèle, il fut directeur du Centre d'analyse et de Prévision du Quai d'Orsay. Il est également l'auteur de six romans et de deux ouvrages sur l'Italie.

Bruno Racine est chevalier de la légion d'honneur.
Stéphanie Bellin, Rédactrice en chef adjointe, Sciences & Vie Découvertes
Stéphanie Bellin
Dotée d’une double formation scientifique et journalistique, Stéphanie Bellin possède une expérience de plus de 15 ans dans la presse grand public et professionnelle. Elle a commencé comme journaliste pour CRN France, un magazine spécialiste de la distribution IT, avant de devenir freelance pendant 7 ans pour des titres tels que Science & Vie, L’ordinateur individuel…

En 2006, elle intègre la rédaction de Science & Vie Découvertes, le petit frère de Science & Vie à destination des 7-12 ans. Des dinosaures à la crise financière, en passant par la vie sur Mars… ou le jour de la Marmotte, elle se passionne pour tous les sujets et s’investit dans le lancement de la version Ipad du magazine. Depuis septembre 2016, elle est à la tête de SVD en tant que rédactrice en chef adjointe.
Christophe Ono-dit-Biot, Journaliste et romancier
Christophe Ono-dit-Biot
Christophe Ono-dit-Biot a 39 ans (Il est né au Havre en 1975). Agrégé de lettres, il est directeur adjoint de la rédaction du Point, où il est notamment en charge des pages Culture.
Il est aussi écrivain et a publié cinq romans, « Désagrégé(e) » (Plon, 2000, Prix La Rochefoucauld), « Interdit à toute femme et à toute femelle » (Plon, 2002), "Génération spontanée" (Plon, 2004, Prix de la Vocation de la Fondation Marcel Bleustein-Blanchet), « Birmane » (Plon, 2007), lauréat du prix Interallié, et "Plonger" (Gallimard, 2013), couronné par le Grand prix du roman de l'Académie française et le prix Renaudot des lycéens, en cours d'adaptation au cinéma par Mélanie Laurent.
Il est également l'auteur d'un livre d'entretiens avec le dessinateur et cinéaste Enki Bilal ("Ciels d'orage", Flammarion, 2011)
 A la télévision, il a collaboré notamment aux émissions « En Aparté », « le Bateau Livre », « Avant-première », et à « la Matinale » de Canal+. Il intervient le dimanche dans l'émission politique de BFM TV, où il interviewe une personnalité du monde politique. Il tenait précédemment une chronique littéraire hebdomadaire sur France Info. A partir de la rentrée de France Culture, lundi 1er septembre 2014, Christophe Ono-dit-Biot sera le producteur de deux émissions consacrées aux livres : - Le « Carnet du libraire » désormais diffusé du lundi au vendredi de 10h55 à 11h, - Le « Carnet d'Or » chaque samedi de 17h à 18h.

Les représentants de la Fondation
Antoine Frérot, Président-Directeur Général de Veolia
Antoine Frérot
Né le 3 juin 1958 à Fontainebleau (France), Antoine Frérot est diplômé de l’École polytechnique (promotion 1977), ingénieur du corps des Ponts et Chaussées et Docteur de l’École nationale des ponts et chaussées.
Après avoir débuté sa carrière en 1981 comme ingénieur chercheur au Bureau central d’études pour l’Outre-Mer, il rejoint en 1983 le Centre d’études et de recherche de l’École nationale des ponts et chaussées comme chef de projet, puis en devient directeur adjoint de 1984 à 1988. De 1988 à 1990, il occupe la fonction de responsable d’opérations financières au Crédit National. En 1990, Antoine Frérot rejoint la Compagnie Générale des Eaux comme chargé de mission, et devient en 1995 directeur général de CGEA Transport. En 2000, il est nommé directeur général de CONNEX, activité Transport de Vivendi Environnement, et membre du directoire de Vivendi Environnement.
En janvier 2003, Antoine Frérot est nommé directeur général de Veolia Eau, la Division Eau de Veolia Environnement, et directeur général adjoint de Veolia Environnement. En novembre 2009, il est nommé directeur général, et en décembre 2010, président-directeur général de Veolia.
Thierry Vandevelde, Délégué Général de la Fondation Veolia
Thierry Vandevelde
Né en 1956, Thierry Vandevelde obtient, après des études de biologie et d'informatique en France, un Ph. D. es Sciences en bio mathématique à l'Université Laval au Canada. Il est Ingénieur, spécialiste de l'eau.
 
Après six années passées en Amérique du Nord, il entre à la Compagnie Générale des Eaux en 1989 en tant que Responsable de la protection de l'environnement.
 
De 1991 à 1998, il est successivement Responsable de programmes de recherche, puis Directeur des technologies à la Direction technique internationale de Veolia Water.
 
En 1998, il crée au sein de l'entreprise une structure d'intervention humanitaire, Veoliaforce, qui intervient depuis lors, en appui des grands acteurs de la solidarité internationale, dans les domaines de l'aide humanitaire d'urgence comme dans celui du développement.
 
Il est, depuis 2008, Délégué général de la Fondation d'entreprise Veolia qui soutient en France et à l'étranger, des projets d'intérêt général concourant au développement durable. Sous son impulsion, la Fondation s'est récemment renforcée avec le mécénat de compétences mené par Veoliafroce depuis 1998.
 
Le Dr Vandevelde est membre du Comité d'orientation de l'Action humanitaire mis en place par le Gouvernement français, de l'American Water Works Association, il est Secrétaire du Comité français du Programme Solidarité Eau (pS-Eau) et participe aux conseils de plusieurs associations de Solidarité Internationale.
 
Thierry Vandevelde est Chevalier dans l'Ordre National de la Légion d'Honneur.

Les représentants de Veolia
Pierre Victoria, Directeur du Développement durable
Pierre Victoria
Pierre Victoria, 59 ans, est diplômé de Sciences Po Paris, (Section économie - finances) et titulaire d'une maitrise du droit des affaires de l'Université Paris X. Il est directeur du développement durable à Veolia Environnement. Il est aussi délégué général du Cercle Français de l'Eau, une structure dont l'ambition est de promouvoir une politique volontariste et ambitieuse de l'eau en France et en Europe, il est également coordinateur du réseau Re(sources), laboratoire d'idées sur l'accès à l'eau et l'énergie. Il est chargé de cours à Sciences Po Rennes (Master ingénierie des services urbains en réseaux).
 

De 1991 à 1993, il était membre du parlement (rapporteur des crédits de la coopération à la commission des finances, auteur d'une proposition de loi sur la réforme de la coopération internationale).

Coauteur de l'ouvrage collectif du MAEE « La gestion démocratique : un nouveau paradigme pour le développement » (Karthala, 2008), coordonnateur de l'ouvrage « L'accès à l'eau et à l'énergie : de la vision à l'action » (Editions Lavoisier, 2005) et coauteur de l'essai « Entreprise contre la pauvreté » (Editions JJ, juin 2011). Il a été récompensé de l'Ordre National du Mérite.

Marie Riet-Hucheloup, Directrice de la communication France
Marie Riet-Hucheloup
Après des études de communication et un master de management public et politique, Marie Riet-Hucheloup a travaillé sept ans dans la sphère publique avant de rejoindre Veolia Eau en 2005 en tant que directrice de la communication pour l'Afrique, le Moyen-Orient et l'Inde. En 2010, elle a rejoint Veolia en tant que chargée de mission auprès du Président-Directeur général. Elle est depuis fin 2013 Directrice de la Communication France de Veolia.

La secrétaire du Prix du Livre Environnement
Fanny Demulier, Responsable de la Communication RSE
Fanny Demulier
Fanny Demulier est responsable de la Communication RSE (Responsabilité sociétale de l'entreprise) de Veolia depuis 2013 après avoir été en charge pendant 10 ans de la Communication de la Recherche et Innovation du Groupe. Elle a rejoint Veolia après un parcours de 10 ans en agence de communication pédagogique où elle a notamment conçu et développé pour Veolia la malle pédagogique « la découverte de l'eau », outil de sensibilisation des scolaires au respect de l'eau.

La lectrice
Véronique Bouyssou de la Sota
Véronique Bouyssou de la Sota
Née en 1966, études au Collège de Sorèze, puis fac de droit à Toulouse. Nombreux séjours en Irlande, Angleterre et Bilbao.
Passionnée de nature, de lecture et de sports, vit au Pays Basque avec ses trois enfants. Partage son temps entre vie de famille, élevage de chevaux et restauration de vieilles fermes. A écrit un livre, Le Phare de Biarritz, aux éditions Atlantica, avec qui elle collabore occasionnellement.