Ressources médias
Actualités
29 août 2016

Le soutien aux réfugiés de Bardarash prolongé

Depuis trois ans, la fondation Veolia intervient aux côtés de ses partenaires pour venir en aide aux réfugiés qui fuient les zones de combats et trouvent asile dans le camp de Bardarash, au Kurdistan irakien. Une récente mission Veoliaforce a permis d’y installer des pompes à chlore.

  • Bardarash, 2016
  • Bardarash, 2016
  • Bardarash, 2016
  • Bardarash, 2016
  • Bardarash, 2016

Un camp situé à 7 km au sud de la ville de Bardarash, au Kurdistan irakien, accueille des déplacés de la minorité Shabak qui ont fui Mossoul et les plaines de Ninive depuis l’avancée de Daesh l’été dernier. Des milliers de personnes y trouvent refuge dans des conditions que les ONG et partenaires présents tentent chaque jour d’améliorer.
 
Après deux interventions menées en 2014 et 2015, la fondation Veolia s’est de nouveau mobilisée cet été. Elle a apporté son soutien à l’action de Première Urgence Internationale (PUI) en envoyant deux experts volontaires sur le camp voisin de Bardarash. Avec l’aide de l’équipe présente sur place, ils ont participé à la sécurisation du réseau d’alimentation en eau du camp grâce à un système fiable de chloration. Quatre pompes à chlore, offertes par la fondation Veolia, ont été installées en aval des puits de forage qui approvisionnent le camp en eau. Les volontaires Veoliaforce ont également formé l’équipe locale à l’utilisation de ces pompes et réalisé un audit des sanitaires du camp.
 
La mission menée s’inscrit dans le cadre d’un travail continu de PUI pour améliorer l’accès des populations à l’eau, l’hygiène et l’assainissement. L’expertise des volontaires de la Fondation s’avère essentielle dans la poursuite de cet objectif.
 
*
* *
 
Tout savoir sur l’engagement de la fondation Veolia au Kurdistan irakien : le camp de déplacés de Bardarash. Retrouvez le témoignage de David Poinard sur son expérience de volontaire Veoliaforce au Kurdistan irakien : David Poinard, son expérience dans le Kurdistan irakien