L’intégration sociale des plus jeunes via la pratique musicale

La démocratisation de l’accès à la musique est une priorité pour la nouvelle Philharmonie de Paris. Avec son programme DEMOS, l’établissement public crée des orchestres avec des jeunes issus de quartiers difficiles.



Depuis son ouverture en janvier 2015, la Philharmonie de Paris s’est fixé pour objectif de répondre avec force aux grands enjeux sociétaux liés en particulier à la démocratisation culturelle. Dans cette perspective, elle a repris l’initiative de ses entités, la Cité de la musique*, pour la prolonger et l’amplifier. L’établissement public s’est attaché, depuis sa création il y a vingt ans, à privilégier le collectif et la transmission orale pour ses ateliers de pratique musicale. Ses projets, menés dans la durée auprès de petits groupes en partenariat avec des structures sociales, ont confirmé que cette méthode et ce modèle pouvaient être repris à plus grande échelle.
 
Le projet DÉMOS est né de cette ambition, pour ouvrir un accès à la musique à des enfants de 7 à 14 ans habitant dans des quartiers relevant de la "Politique de la Ville" ou dans des zones rurales éloignées des lieux de pratique.
 
Une pédagogie adaptée et motivante
DÉMOS repose sur une approche de la musique inscrite dans la durée. Les participants suivent quatre heures d’ateliers par semaine, hors temps scolaire, et des stages de quelques jours pendant les vacances scolaires. Chaque enfant vit globalement 150 heures de musique dans une année, soit une intensité qui favorise l’imprégnation et l’immersion.
 
Une fois par mois, les enfants d’un même territoire répètent en orchestre complet. L’objectif est double : créer une émotion propre à l’œuvre symphonique et, sur le plan pédagogique, donner du sens au travail réalisé en petits groupes. Ces répétitions sont le préalable à une restitution publique des apprentissages qui prend la forme d’une représentation proposée dans le cadre prestigieux de la Philharmonie de Paris.

Un dispositif déjà testé avec succès
Ce programme expérimental, conçu sur des phases de trois ans et initié en 2010, a d’abord concerné 450 enfants de Paris, de Seine-Saint-Denis et des Hauts-de-Seine essentiellement, puis 800 enfants issus pour moitié de l’Isère et l’Aisne. Ces deux premiers cycles (2010-2013, 2012-2015) ont permis de valider la démarche initiale et d’amorcer le développement du dispositif.
 
Le coût annuel d’un orchestre est de 260 000 €. Le budget est alimenté par l’Etat, les collectivités locales et le soutien de la Fondation qui cofinance un nouvel orchestre d’enfants sur le territoire de Plaine Commune. De quoi stimuler le développement personnel des jeunes tout en créant une dynamique territoriale innovante.

---
* La Cité de la musique, inaugurée en 1995, est l’un des deux bâtiments de la Philharmonie de Paris, appellation qui regroupe un certain nombre d’activités musicales.
 
Audrey Azoulay - Demos

Discours d’Audrey Azoulay, ministre de la Culture et de la Communication, prononcé à l’occasion de la présentation des nouvelles ambitions de DEMOS, Dispositif d'éducation musicale et orchestrale à vocation sociale, le 1er juin 2016.